Lee entame sa nouvelle vie dans la politique et découvre que les choses ne vont pas se passer comme il le pensait. Cally devient suspicieuse et pense que Gallen a une aventure avec Tory. Parmi les Cylons, la tension est à son comble, mais numéro un va tenter la voie diplomatique pour réconcilier tous les modèles.

39.676 survivants.

On était prévenu, c’est l’ultime saison, personne n’est à l’abri, mais il était difficile de penser que dès le troisième épisode, on allait tomber dans autant de pessimisme.

On commence avec Kara Thrace qui nous joue l’amour vache avec son Cylon de mari. On l’a retrouvé bien là, complètement obsédée par elle-même et sa façon de voir les choses, traitant comme hostile toute personne l’approchant. Ce qui n’est pas très compréhensible, ce n’est pas au niveau du personnage, mais de la situation. Tout le monde est enfermé dans un vaisseau à la recherche de ce qui pourrait être une simple vue d’esprit, mais ce n’est pas grave, les meilleurs éléments de la flotte sont du voyage. En cas d’attaque Cylon, il ne va pas y avoir des tonnes de pilotes pour piloter les vipers…

Lee au gouvernement. La bonne idée de cette storyline est de pouvoir redonner à Tom Zarek une place dans l’histoire, mais aussi de nous montrer le côté le moins reluisant de la présidente – ses ambitions totalitaristes sous couvert de protection du peuple. On l’a connaissait rancunière, prête à tout pour faire ce qu’elle croit bon, et même sadique à l’occasion, mais cela a toujours été contrebalancer par de plus grand enjeu. Il est clair que maintenant, Lee va découvrir que la politique ce n’est pas très reluisant.

La partie la plus intéressante de l’épisode va se centrer sur Cally. Le comportement récent de Gallen l’a rend dépressive, et les médicaments la pousse vers la paranoïa. Mais voilà, il se trame bien quelque chose, et son parcours à demi halluciné va la pousser vers des extrêmes qui vont nous montrer que les Final Five sont certes des Cylons différents, mais pas tant que ça. Tory, en particulier, qui nous révèle une capacité inattendue à accepter sa nouvelle situation et à l’embrasser complètement. Cally le paiera de sa vie.

Pour finir, chez les Cylons, c’est le calme avant la tempête, mais une chose est sûre : la guerre est en route. L’idée de scission chez les Cylons offre, en tout cas, des perspectives intéressantes pour la suite.

Cet épisode nous montre bien qu’il n’est pas prévu de faire du sur-place durant cette ultime saison. Un excellent épisode, dont le seul reproche va à la storyline de Starbuck, qui, heureusement, n’est pas très présente.