Après avoir quitté la flotte de manière précipitée, le vaisseau Cylon rebelle se dirige vers le Hub de résurrection pour accomplir sa mission. Colvin sent que les rebelles vont tenter quelque chose et prend les devants en réveillant D’Anna afin qu’elle convainque les autres modèles d’arrêter la guerre.

Annoncé et attendu depuis quelque temps maintenant, Numéro 3 aka D’Anna revient parmi les vivants. Pour rappel, elle fut mise au rencard, car trop engager dans sa route mystique et détenant les noms des Final Five, ce qui est prohibé chez les Cylons. Ce savoir ne va pas pour autant nous être délivré ici, il fallait s’y attendre, mais de toute façon, il se passe bien d’autres choses durant cet épisode.

En fait, même si l’attaque est au centre, ou disons plutôt que c’est le point culminant de l’épisode, cela n’en fait pas son thème principal. Non, il semble que la direction choisie ait été de faire de ce voyage une phase de remise en question pour Laura.

Pour accompagner la présidente sur ce chemin initiatique, nous retrouvons Elosha, qui elle ne revient pas des morts, mais apparaît en vision lors des sauts effectués par le vaisseau Cylon. Un concept un peu étrange qui semble arriver au bon moment. Mais sortie de la convenance de ce petit artifice, il faut surtout s’étonner que ce soit à ce moment-là que l’on décide de s’intéresser à la psyché de Laura.

Bref, passer cela, l’étape la plus importante pour elle fut quand Baltar, blessé dans une explosion, lui révéla son rôle dans le génocide perpétré par les Cylons. Certes, il spécifie qu’il a vécu avec le poids de son acte et qu’il n’a pu trouver la paix qu’en trouvant Dieu, et aussi qu’il n’était pas conscient de ce qu’il faisait à l’époque, mais peu importe, elle saute sur l’occasion pour le laisser mourir. Enfin, jusqu’à sa dernière vision. Là, elle prend conscience de ce qu’elle fait. Baltar ne va pas mourir ici, on s’en doutait.

Durant tout ce temps, Helo doit s’occuper d’organiser l’attaque, d’aller chercher D’Anna et de trahir numéro 8. Cette dernière a eu l’étrange idée de s’implanter les souvenirs d’Athena, et donc, elle est Athena, enfin, en quelque sorte. Un concept qui trouble Helo, et il y a de quoi. Une analogie est donc faite entre tous les exemplaires du Numéro 8 et Athena. Ce n’est pas la première fois, mais jusque-là, c’était son indépendance qui était pointé, pour Helo, tout devient confus. Heureusement, il est un bon militaire et obéit aux ordres.

L’attaque est l’occasion pour les infographistes de nous faire une nouvelle démonstration technique. Pas grand-chose à redire, sauf pour un plan ou deux. Il faut dire qu’à force de vouloir impressionner, ils vont parfois un peu trop loin, mais si quelques effets paraissent un peu moyens, ils sont brefs.

Globalement, cet épisode apporte peu de réponses, mais fait avancer grandement la situation des colons : maintenant, le combat est équitable. Tout le monde est mortel. D’Anna en a bien conscience, surtout qu’elle est unique. Son savoir est son pouvoir, et elle compte bien en profiter pour s’assurer une vie longue et prospère grâce à lui.

La semaine prochaine, la première partie de la saison se conclut.