Benched : The Eliza Coupe Show (pilote)

Benched saison 1, episode 1

Nina voit sa vie professionnelle et privée s’écrouler suite à une crise de nerfs. Elle se retrouve alors à devoir travailler comme avocate commise d’office et réalise que sa vision du monde était éloignée de la réalité.

Servir la loi est populaire en ce moment. Après Bad Judge sur NBC, USA Network nous délivre sa comédie d’avocats sous couvert de choc des cultures : Benched.

Vous avez déjà vécu une journée vraiment mauvaise ? Nina Whitey (Eliza Coupe), avocate d’affaires de renom sur le point de devenir associée, va en vivre une particulièrement déplaisante. Si dans le monde réel on a plutôt tendance à rentrer chez soi et faire ce qui nous relaxe, Nina fait une crise de nerfs publique qui l’amènera à casser tout ce qui est en verre et ainsi être considérée comme une paria dans sa branche. Six mois plus tard, elle se retrouve alors à devoir travailler comme commise d’office et découvre un monde qu’elle ne connaît pas, tout en affrontant son ex-fiancé Trent (Carter MacIntyre), deputy district attorney à l’ambition montante.

Créée par Michaela Watkins (Saturday Night Live) et Damon Jones, Benched va jouer la carte de la collision entre deux mondes différents, sous fond de comédie judiciaire. Le pilote ne perd pas vraiment de temps avec les présentations et, comme Nina, on est plongé dans un univers nouveau. Bien entendu les scénaristes ne lésinent pas sur les clichés pour nous présenter le monde des avocats commis d’office ; ils insistent aussi lourdement sur la différence entre le cabinet d’où vient Nina – à l’esthétique très Suits – et l’endroit où elle doit maintenant travailler.

On rencontre donc les nouveaux partenaires de Nina. Là aussi le pilote ne prend pas le temps pour réellement doter les personnages secondaires de réelle personnalité, et tous – pour l’instant – incarnent davantage la version vivante de stéréotypes qu’autre chose. Il y a Cheryl (Maria Bamford), la femme énergique, maladroite et irritante ; Micah (Jolene Purdy) l’interne avec plus de motivation pour une jeune personne que la moyenne ; Carlos (Oscar Nunez) qui n’a pas vraiment eu quelque chose à faire lors de ce pilote ; et surtout Phil (Jay Harrington). Ce dernier bénéficie d’un peu plus de développement que ses collègues, mais reste pour l’instant cantonné au rôle de l’avocat qui a du talent, mais qui le gâche dans le jeu et l’alcool. L’alchimie entre les deux têtes d’affiche se révèle d’ailleurs très satisfaisante, ce qui est un bon point pour la suite.

Benched possède néanmoins des qualités et frappe quasiment toujours juste au niveau de l’humour. La scène de l’ascenseur, bien que classique, profite de l’implication maximale d’Eliza Coupe tandis que le running-gag des hommes cherchant d’où viennent l’infection de la salle d’audience est finement amené. En outre, le récit – toujours modifié et de plus en plus absurde – du vase cassé se révèle très drôle. Du côté des répliques, certaines sont bien trouvées, d’autres moins, mais en règle général les one liners font mouche, malgré les « shit ! » et quelques blagues graveleuses.

Benched bénéficie beaucoup de son actrice principale, qui porte ce pilote sur ses épaules. Pour les fans d’Happy Endings, on a l’impression d’insister à un spin-off centré sur le personnage de Jane (déjà joué par Coupe). Ici, elle n’est pas mariée et exerce le métier d’avocate, mais les traits de caractère restent les mêmes. Coupe excelle dans le rôle de la femme coincée, n’ayant pas la langue dans sa poche et vivant dans sa propre réalité.

Enfin puisque dans comédie judiciaire il y a judiciaire, l’équipe créative se devait également de traiter la partie plus « sérieuse » de leur pilote. Cette dernière est réussie, restant crédible tout en n’oubliant pas de faire rire, notamment par l’intermédiaire du juge, interprété par un Fred Melamed particulièrement en forme. Elle permet aussi de lancer ce qui sera sans doute l’arc narratif de cette saison, à savoir l’opposition, à la fois juridique et personnelle, entre Trent et Nina, sûrement arbitrée par Phil.

Si Benched n’obtiendra certes pas la palme de l’originalité, son pilote profite du talent d’Eliza Coupe et possède une partie judiciaire qui arrive à intéresser. . Il faudra que les scénaristes s’affairent à doter les personnages secondaires de profondeur tout en améliorant le personnage de Phil pour que la série ne se résume pas au Eliza Coupe Show, ce qui la desservirait grandement, en qualité et en intérêt.

Cette critique du pilote de Benched a déjà été publiée le 20 octobre et est remise en avant à l’occasion du lancement de la série ce 28 octobre sur USA Network.
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires