Better Call Saul : Le Mal de dos (3.08)

Depuis la confrontation au tribunal entre les McGill, cette troisième saison de Better Call Saul est simplement passée à la suite de l’histoire, mais il y a de la mise en place à faire pour que cela puisse décoller.

Cet épisode 8 en est une fois de plus une belle démonstration. Ici, il est question de surmonter de nouveaux problèmes qui s’accumulent d’une manière qui encourage les personnages à opter pour des choses qu’ils essayaient de ne pas faire.

Jimmy se voit obligé de revenir à ses vieux trucs d’arnaqueurs, Kim prend plus de travail qu’elle ne croit pas pouvoir assumer par elle-même, Howard se bat pour conserver ses clients et Mike doit se tourner vers quelqu’un avec lequel il ne comptait plus collaborer.

Ironiquement, le seul qui est pleinement satisfait de la situation est Chuck. Toute la débâcle publique au tribunal lui a ouvert les yeux et il se fait à présent soigner. Il fait non seulement des progrès, il contemple déjà un possible futur où il sera de retour au sommet du monde.

Puisque nous sommes dans Better Call Saul, il est difficile de ne pas commencer à imaginer comment cela va tourner pour tous les protagonistes. On voit Jimmy qui compromet ses bonnes intentions tous les jours un peu plus pour garder la tête hors de l’eau. Difficile de ne pas se dire que, au bout de son année de suspension, il ne sera plus qu’à un pas de devenir Saul Goodman à plein temps.

Le mystère de la série est ce qu’il adviendra de Kim, Chuck et Howard. Après tout, on sait également où Mike va atterrir. Néanmoins, pour le moment, le problème est surtout où la saison nous emmène. Garder en ligne de mire Saul Goodman est aisé, mais c’est la fin de l’histoire. À ce stade, maintenant que le conflit entre Jimmy et son frère a été en quelque sorte dissipé, nous naviguons en aveugle.

Cet épisode s’affaire à réorienter l’intrigue, mais ne le fait pas de manière précise. Seuls les agissements de Nacho font monter la tension et nous poussent vers une conclusion évidente. Le reste suit une direction, mais celle-ci ne nous est pas spécialement dévoilée dans l’urgence.

Le problème n’est pas le rythme adopté par cette mise en place, mais plus le fait qu’il ne reste que deux épisodes après celui-ci avant la fin de cette saison 3 de Better Call Saul et qu’il est difficile de ne pas avoir l’impression qu’il est simplement question d’étirer un peu les choses pour tenir jusqu’au bout.

Malgré tout, certaines scènes sont suffisamment bien agencées pour détourner du manque apparent de direction. Néanmoins, il faut plus qu’une ou deux arnaques de SlippinJimmy pour captiver à ce stade.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link