Big Love - Free at Last (4.01)

Roman est porté disparu et le FBI harcèle Juniper Creek et Bill pour le retrouver. Le casino est sur le point d’être ouvert, mais les problèmes de Bill ne facilitent pas les relations avec les Flute.

Big Love est de retour et le fait avec un nouveau générique qui s’éloigne de l’ambiance « happy family » du précédent – Home d’Engineers replace God Only Knows de The Beach Boys – pour embrasser la confusion qui ne cesse de régner dans la vie de Bill et ses femmes.

La Season Finale précédent nous avait laissé avec les grands axes pour la suite. Les plus gros sont repris ici et actualisés pour bien installer le début des épreuves que Bill va devoir surmonter.

Free at last… pas vraiment. Certes, la mort de Roman est une libération, même si elle tarde à être révélée – avec beaucoup de légèreté –, mais le prophète n’est pas parti sans laisser de quoi empoisonner la vie des gens qui le voulaient mort (à peu près tout le monde).

Bill n’est pas le seul à devoir subir les assauts répétitifs du FBI, car Juniper Creek n’est pas épargné. Maintenant que le leader n’est plus là, les comptes de l’UEB sont gérés par une commission dans laquelle Bill a trouvé une place. Pas besoin de plus pour envenimer les relations avec Alby. Mais côté relationnels, il y a encore plus grave dans l’immédiat, car avec Jerry Flute et son fils, ce n’est pas la fête. Certes, le casino va ouvrir ses portes, mais cette association est bien moins joviale que les Henrickson le voudraient.

Tout ceci n’est qu’esquissé pour le moment, un peu comme tout le reste. Sarah fait une brève apparition histoire de nous mettre au courant de l’avancé des préparatifs de son mariage. Tancy n’est pas dans le coin et va revenir changé, car l’actrice a été remplacée. Cara Lynn vit avec sa mère, Nicky, contre l’avis du terrible JJ qui réagit pourtant calmement, pensant déjà à l’opportunité qui se trouve là pour continuer à s’approcher de son ex-épouse. L’église de Bill a désormais pignon sur rue et j’avoue être un peu dans le flou avec toute cette histoire qui prendra probablement son importance à un moment ou un autre. Margene a encore son business bien à elle.

Et enfin, Lois tente d’enterrer la hache de guerre avec son mari et c’est tout simplement mémorable. Entre eux, seul le son d’une bonne grosse arnaque semble pouvoir générer un espace de paix, à partir du moment où chacun peut palper. Cela durera surement jusqu’à ce que Lois essaye d’escroquer Frank.

Bref, il y a beaucoup et peu à la fois. Faire le point n’était pas une mince affaire, mais certaines petites storylines auraient pu attendre un épisode pour réapparaitre. Bon, c’est déjà le cas, car Joey est aux abonnés absents. Le fait est que les différentes intrusions du FBI et le corps de Roman qui se balade étaient largement suffisants pour alimenter la détresse émotionnelle de Barb, Margene et Nicky qui pose le rythme de l’épisode. Le pire étant que pour elles, les problèmes ne vont certainement pas s’arrêter là, car Bill ne peut pas s’empêcher de voir grand, bien trop grand et rien ne parait capable de pouvoir l’arrêter.

Quoi qu’il en soit, la reprise est faite convenablement, malgré tout, et il ne nous reste déjà que 8 épisodes. On en reparlera donc à l’occasion du bilan qui sera dédié à la saison complète.