Ginger, la mère de Margene vient leur rendre visite. Hollis Greene compte s’en prendre à Roman. Barb s’occupe de ramener Wanda, mais va être obligée de rester plus longtemps qu’elle ne le souhaiterait.

Margene a le droit à beaucoup d’attention ses derniers temps. Il faut dire que jusqu’ici, Nicki et Barb avaient hérité de véritables story-arcs, tandis qu’elle avait été cantonée à des histoires bien secondaires. La voilà donc à devoir apprendre à sa mère la vérité sur son mariage. C’est important pour la famille, car vu les relations avec la mère de Barb, et les tensions avec les Grant, il ne faudrait pas non plus se mettre la dernière grand-mère à dos. Ginger est assez excentrique, fortement penchée sur la bouteille et les cigarettes. Loin de la douceur de sa fille, on la sent un peu perdue, mais on va vite comprendre qu’elle est assez égoïste, et cela va, et a toujours, posé des problèmes entre elle et Margie. Malgré tout, on peut dire que les choses ne se sont pas tellement mal passées.

Pendant ce temps, Barb doit s’occuper de Wanda, la ramener à Juniper Creek. Tout aurait pu être vite expédié, si Frank n’avait pas fait sa réapparition. On ne l’avait pas spécialement vu depuis le début de la saison, mais le revoilà, en pleine forme qui plus est, prêt à faire ce qu’il fait le mieux : le mal. Il veut s’en prendre à Wanda, et ne rechignerait pas à mettre Barb dans le droit chemin, quand il n’essaie pas de nuire à Bill. Le comportement de Lois avec lui est tout à fait justifié, le fusil à pompe n’est pas accessoire.

Entre lui et Hollis Greene, Roman est passé du rôle de représentant en chef des ennemis de Bill à celui de victime apeurée. On ne doute pas que le prophète ne soit pas capable du pire, mais la conjoncture fait qu’il lui faut garder profil bas. De plus, dans l’histoire, Greene et ses méthodes barbares ne font que civiliser Roman.

Bill est donc au milieu de tout ça. Difficile d’imaginer comment l’avenir se présente pour lui, mais il joue un jeu dangereux, comme le fait remarquer Don. Il trouvera quand même le temps de s’occuper d’Alby, à coups de poings. On ne sait pas vraiment ce que ce dernier voulait à Sarah, mais Scott n’a pas voulu attendre et est allé voir le père de sa petite amie pour en parler. Cela était surement un bon moyen de mettre un terme à cette histoire qui semblait dépourvue de but.

Un épisode qui tourne donc énormément autour de la famille. Celle de Bill est assez large, et cela donne du matériel pour travailler. Pas de place pour tout le monde, quand même, car Rhonda et Ben ont été légèrement éclipsés. Ce n’est pas spécialement un mal, vu que leurs histoires ne se montrent pas très captivantes. De toute façon, les enjeux de la saison semblent enfin bien établis, même s’il y a encore beaucoup de zones de floues autour du devenir de certains personnages. Enfin, il s’agit surtout d’un certain manque de direction qui peut se montrer frustrant par moment.