Bill et Don sont dans l’impasse avec leur affaire de jeux vidéo. Joey demande de l’aide à Barb, tandis que Lois fait interner Wanda. Après avoir trouvé un chapelet dans les mains de son fils, Nicki le retire de l’école. Rhonda demande à Sarah de l’aider.

La seconde saison commence enfin à prendre forme. Comme le fait remarquer Bill à Nicki, les problèmes avec Roman font maintenant partit du passé, il est temps de passer à autre chose. Bien entendu, on se doute que les affaires avec le prophète sont loin d’être finies, mais on peut espérer qu’elles prendront, à l’avenir, une autre forme que celle que nous connaissons déjà trop.

Donc, plusieurs choses dans cet épisode. D’abord, l’affaire de rachat de l’entreprise de jeux de poker. Il y a un truc qui cloche là-dedans. Don n’est pas confiant, Bill est à fond dedans, mais à besoin d’Eddie. Là, c’est certain, il va y avoir des problèmes. Avec Lois, ils semblent engagés dans une affaire fructueuse, mais pas très nette. L’avenir nous dira si cela est fondé ou non, mais on finit par avoir bien l’impression que Bill ferait mieux d’écouter son ami et collègue avant qu’il ne fasse une erreur.

De son côté, Barb doit gérer Joey. Son frère ne veut plus lui parler, mais il a besoin d’aide. Lois a mis Wanda dans un établissement spécialisé, ce qui, en soi, n’est pas une mauvaise chose. Mais voilà, il faut quelqu’un pour s’occuper du bébé. Barb voudrait que son beau-frère quitte Juniper Creek, mais il n’arrive pas à trouver un travail à l’extérieur. Bref, il y a du boulot, mais cela semble prendre la bonne direction. Les frères Henrickson s’adressent de nouveau la parole, c’est un bon début.

Rhonda va faire son comeback, au travail de Sarah. Cette dernière va essayer de l’aider, mais les choses ne vont pas être faciles. Il n’est pas évident de comprendre pourquoi cette intrigue prend cette direction, mais cela aura au moins le mérite d’apporter à Heather de quoi faire légèrement avancer sa relation d’amitié avec Sarah. C’est minime, mais ce qui est dit a beaucoup de sens.

Pour Nicki, on va moins jouer la finesse, avec cette histoire de religion. On a un peu l’impression que ça a été mis là pour combler l’épisode, car, à l’exception des réflexions faites à Margie, il n’y a rien de nouveau, ou de surprenant ici. Peu d’intérêt donc.

Pour finir, Bill a peut-être trouvé la quatrième Madame Henrickson. Ana, une serveuse avec qui il a un bon contact. La chose surprenante, c’est que Margene va l’apercevoir et ne parait pas contrarié. Précédemment, Nicki pensait que Bill ramènerait une quatrième femme, alors que ce n’était pas le cas. Ici, il y a de fortes chances que cela se produise, enfin, c’est l’impression que l’on veut nous donner, et c’est Margene qui s’en rend compte.  Elle semble ravie de cette perspective, et va finir par rendre visite à Ana sur son lieu de travail. On reste donc dans l’expectative.

Cet épisode, même s’il se montre assez faible sur certaines histoires, est assez rafraichissant. De nouvelles perspectives sont introduites, tandis que d’anciennes histoires se mettent à avancer.