Black Sails, Saison 2 : Un sabordage en règle

Black Sails - Saison 2

Alors que Flint avait fini par repérer le fameux trésor de l’Urca de Lima, le capitaine se voit obligé de participer à une tout autre opération : sauver Nassau de nombreux ennemis, notamment Charles Vane, et des Anglais, bien décidés à ramener les îles Caraïbes sous le joug de l’Empire britannique.

C’est un sentiment de gâchis qui s’impose après la vision de cette nouvelle saison de Black Sails. La série de Starz avait pourtant délivré de belles choses lors de ses huit premiers épisodes, et s’était vue étoffer son offre avec deux chapitres supplémentaires cette année. Surtout, avec la dernière séquence de sa première saison, elle avait promis beaucoup. Elle ne donnera finalement que peu.

Nous avions laissé Flint et Silver devant un sacré spectacle : celui de la découverte du légendaire trésor espagnol de l’Urca de Lima. Une montagne d’or sur laquelle n’importe quel pirate de cette époque aurait voulu s’asseoir et se noyer. Mais bien que ce butin ait été récupéré en cette fin de saison, force est d’admettre que Flint n’en est, d’une certaine façon, pas plus près qu’il y a dix épisodes. La faute à une succession de rebondissements souvent vains et peu intéressants qui ne cessent d’éloigner le pirate de « son » trésor.

Pouvant être perçu autant comme une qualité que comme un défaut, l’aspect très bavard du show servait à poser de manière précise et claire les enjeux lors de la première saison. Ici, un problème vient en chasser un autre, quand il ne vient pas s’empiler sur les autres, le tout étant ponctué de flashbacks qui sont certes révélateurs sur la personnalité de Flint, mais qui viennent surcharger une cale qui l’est déjà beaucoup. Black Sails frôle donc l’indigestion, et les personnages, plus débordés que jamais, n’arrivent jamais à voir le bout du tunnel. La pauvre Eleanor Guthrie est sans doute celle qui subit le plus les coups de canon, entre son amour pour Vane et son allégeance à Flint, la pression exercée par Max, l’intrusion violente de Ned Low dans sa taverne et l’affrontement stratégique avec son père. En mauvaise posture à la fin de ces dix épisodes, elle ne peut cependant être que plus tranquille là ou elle est emmenée.

Pourtant, il y a quelques éléments assez passionnants dans cette saison. Ned Low tout d’abord, dont la folie et la propension à semer le chaos sont interrompues trop tôt ; l’attaque du fort de Nassau, morceau de bravoure en terme de réalisation et de dynamique ; ou la relation Flint/Silver, qui franchit un cap et délivre quelques très bons moments de dialogues et de complicité, emprunts de mensonges et/ou de stratégie.

Mais Flint, puisqu’il s’agit toujours de lui, se révèle trop important par rapport aux autres personnages principaux. Avec les flashbacks qui lui sont consacrés, Toby Stephens est désormais de presque tous les plans. Non pas que son jeu diminue l’intérêt du personnage, c’est même plutôt le contraire, mais certains passages deviennent au mieux redondants, au pire complètement à côté de la plaque. Par exemple, le cliffhanger du chapitre XIII (épisode 5), dévoilant la sexualité de Flint, est totalement hors propos. Un choc qui n’a clairement rien à faire là et qui peut se voir comme une obligation hollywoodienne de définir ses personnages par leurs préférences sexuelles plutôt que d’avoir – mille sabords ! – un héros asexué. Un choix étrange, malavisé et qui, cerise sur le gâteau, ne sera plus abordé du reste de la saison, prouvant bien qu’il s’agit là d’un simple effet d’annonce et non pas d’un ressort narratif…

Ce milieu de saison voit en plus l’éclatement d’un noyau un peu resserré d’intrigues et d’une profusion d’histoires secondaires pas toujours bien vues. Malgré le spectacle de quelques séquences et certains personnages toujours aussi attachants (Rackam), le cœur n’y est plus. Flint peut bien être en danger et John Silver devenir (physiquement) le pirate qu’il est dans le roman de Stevenson, la politique de Nassau, la bataille contre l’Empire et les ressentiments entre les clans ont bien du mal à passionner.

Malgré la concrétisation de la chasse au trésor qui arrive à la fin de la saison, il sera difficile de croire au changement de cap de la déjà prévue saison 3. La majorité des personnages étant encore présents et assez peu enclins à changer leur vison des choses, il y a peu de chances pour que le butin soit finalement à la hauteur des promesses. La seule série de pirates (il n’y en a certes pas beaucoup) un tant soit peu intéressante, Black Sails s’est tirée un coup de mousquet dans le pied durant cette saison, et ne s’en relèvera peut-être pas.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link