Cet article parle des évènements qui ont pris place dans l’épisode 10 de la saison 2 de Blindspot et contient par conséquent des spoilers.

C’était attendu et c’est une bonne chose que les scénaristes aient délivré ce qui était plus que nécessaire à ce stade. Blindspot s’est égarée durant la première moitié de sa saison 2 en étirant autant les mystères que les situations qui ne menaient à rien.

Avec l’épisode 10, tout est mis à plat. Fini l’histoire de la taupe, Jane qui veut convaincre tout le monde que Roman pourra les rejoindre ou encore Reid et son affaire de meurtre.

Pour être un peu plus précis, tout ceci s’est écroulé avec l’épisode de pause. La reprise s’occupe de tourner la page. Pour ce faire, il faut commencer par retrouver Patterson, ce qui n’était bien entendu qu’une formalité.

L’idée que l’informaticienne de l’équipe ne survive pas à son kidnapping ne tenait pas la route. Pas à ce niveau de la série. On accumule les pseudo-menaces, les excuses justifiant que Shepherd n’appuie pas simplement sur la détente et même tout le montage à un timing douloureusement prévisible.

Cela dit, l’intérêt de l’épisode n’est pas tant dans ce que Patterson traverse, mais plus ce qu’elle en retire. Elle a en effet appris suffisamment de choses auprès de ses kidnappeurs pour commencer à élargir une brèche un peu plus importante dans le passé de Sandstorm. Mieux, pour la retrouver, l’équipe découvre des éléments qui apportent de nouvelles pistes à suivre.

Concrètement, il y a plus d’informations sur l’ennemi qui ont été collectées ici que durant une bonne partie de la première moitié de la saison. C’est en quelque sorte le paiement naturel de tout ce qui s’est produit auparavant. C’était également une nécessité.

Bien entendu, si les scénaristes de cette saison 2 de Blindspot n’utilisent pas tout cela pour faire avancer l’intrigue, cela n’aura servi à rien. Néanmoins, il y a de quoi être optimiste, en partie parce qu’il n’était pas nécessaire d’en faire autant. L’épisode aurait pu se terminer sur le sauvetage de Patterson, mais il va plus loin.

D’ailleurs, c’est la même chose avec Roman. Tout bouge assez vite avec lui, maintenant qu’il est à son tour amnésique. Si l’on peut regretter que soit planté la graine d’un futur conflit entre Jane et son frère sous la forme d’un mensonge, il est appréciable de voir que le passé de la série est utilisé intelligemment pour éviter les répétitions, et ainsi faire que Roman ne soit traitée comme n’étant que Jane 2.0.

Il est clair que l’amnésie est l’excuse improvisée pour expliquer pourquoi Roman reste dans le show. Il apparait évident que cela n’était pas nécessairement le plan au point de départ, mais comme tout dans la première mi-saison, nous avions heurté un mur et il fallait changer d’approche. Roman devait mourir ou une alternative crédible devait justifier qu’il rejoigne à son tour le FBI. Il aurait probablement été mieux qu’il ne survive pas, ne serait-ce que pour l’impact émotionnel qui aurait été intéressant d’explorer avec Jane. Blindspot n’étant pas trop à l’aise sur ce plan-là, un twist a été trouvé et il est peut-être meilleur encore, car il permet de donner une perspective nouvelle à toute cette affaire d’amnésie.

Concrètement, Blindspot reprend en misant sur l’action afin de faire un peu le ménage et, une fois que le brouillard se dégage, on se retrouve avec une intrigue qui a finalement repris forme. Reste à voir si les scénaristes vont en faire quelque chose ou s’ils ont simplement l’attention de conserver leurs munitions pour la conclusion.