Boardwalk Empire : 100% gangster (saison 3)

Boardwalk Empire : 100% gangster (saison 3)

1923. Nucky annonce à ses partenaires qu’il fera à partir de maintenant exclusivement affaire avec Rothstein. Gyp Rosetti, un mafieux sicilien de New York, le prend personnellement et décide d’entrer en guerre contre Nucky. De son côté, Margaret s’est éloignée de son mari et tente d’apporter son aide à l’hôpital local. Gillian est à la tête d’une maison de prostitution, avec Richard en charge de la sécurité du lieu et qui s’occupe du fils de Jimmy.

La mort de Jimmy Darmody marquait un tournant majeur dans Boarwalk Empire. En appuyant sur la gâchette, Nucky Thompson passait un cap où il ne pouvait plus se dissimuler derrière le costume du politicien : il devenait un gangster.

C’est ainsi que, pour cette troisième saison, Terrence Winter et son équipe de scénaristes ont alors placé le trésorier d’Atlantic City face à un adversaire qui symbolise toute cette idée. Jimmy était un fils spirituel, Gyp Rosetti est juste un mafieux – sicilien et excentrique, mais un mafieux.

Boardwalk Empire met en scène un nombre incalculable de gangsters aux personnalités plus ou moins instables et dans son genre, Rosetti va s’imposer comme étant un homme impulsif, ambitieux et à tendance à mégalomaniaque. Au départ, c’est assez difficile, surtout que le fantôme de Darmody rôde alors que l’on connait à peine Rosetti et qu’il remplit un peu trop les clichés du gangster imprévisible.

C’est d’ailleurs le problème de cette saison 3 de Boarwalk Empire : une longue mise en place. À ce stade, la série nous a habitués à ce procédé, si ce n’est qu’il y a cette fois-ci toute une nouvelle conjoncture dû à la disparition de Jimmy et la difficulté de saisir exactement dans quelle direction les scénaristes veulent emmener des personnages comme Van Alden ou Richard Harrow. Il n’est pas pour autant désagréable d’être en leur compagnie, loin de là, seulement leurs développements étant parsemés dans la saison, il faut un peu attendre pour que cela prenne forme.

C’est d’ailleurs une spécialité de Boardwalk Empire que de montrer progressivement comment les personnages en viennent à leurs actions finales. Du pétage de plomb jouissif de Van Alden à la prise aux armes de Richard Harrow en passant par le deuil malsain de Gillian ou encore la quête de bonheur de Margaret,  tout fut orchestré avec une maitrise indéniable, malgré une certaine difficulté à rendre toutes les étapes de chacun pertinentes. Dans son registre, Eli sera celui qui évitera tous les écueils, reprenant discrètement la place qui lui revient de droit.

En tout cas, Nucky Thompson est un mafieux et il doit maintenant faire face à ce que cela implique. Les règles ne sont plus les mêmes et, d’une certaine façon, cela s’applique à l’ensemble de son existence. Il y a une mascarade qui s’est mise en place du côté de sa vie privée qui est là pour finalement signifier le fossé qu’il a lui-même creusé entre lui et ses proches. Il y a même toute une symbolique géographique avec sa nouvelle maitresse, Billie Kent, une actrice new-yorkaise qui l’éloigne alors de sa ville et qui prône aussi fièrement son indépendance. Nucky étant un homme de pouvoir qui aime garder le contrôle, Billie incarne l’évolution subtile qui au eu lieu dans les rapports entre Nucky et les autres. Le politicien devenu gangster ne connait pas vraiment ses proches et cela crée un isolement dont il devra payer le prix.

En tout cas, quand ceux qui vous entourent peuvent aisément se retourner contre vous et vous poignarder (littéralement) dans le dos, il est préférable de savoir sur qui on peut compter. Il y a alors occasionnellement une remise en cause de son autorité, voir même de sa place dans ce business où il faut se donner les moyens pour survivre. Tout n’est en réalité qu’une question d’argent et quand les choses vont mal, les façades s’effondrent. Boardwalk Empire met en scène une palette de personnages qui vient illustrer les règles du monde dans lequel ils vivent à merveille ce qu’il faut faire pour y parvenir. Dans ce domaine, Chalky White ou encore Al Capone auront le droit à de grands moments cette saison.

Cette saison 3 de Boardwalk Empire mettra alors du temps à bien poser sa nouvelle conjoncture et véritablement lancer toutes ses intrigues. Une fois cela fait, la saison délivrera des épisodes plus équilibrés, jonglant mieux entre les évènements qui touchent Nucky et les histoires plus psychologiques de ces personnages pour susciter un véritable enthousiasme à chaque épisode.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link