Bones - Beautiful day in the neighborhood (5.04)

Lors d’un barbecue en banlieue, les habitants découvrent un corps carbonise. Dès lors, commence pour nos enquêteurs un véritable cluedo. Booth s’inquiète de la propension de son fils à lui chercher une petite amie alors que Cam découvre que l’accent d’Arastoo, l’interne de la semaine est simulé.

Quand Bones tente de se moquer gentiment de Desperate Housewives, ça donne ce quatrième épisode. La parodie aurait pu être sympa si seulement elle n’était pas aussi clichée, labyrinthique pour finir par tomber complètement à plat.

Bienvenue au Wisteria Lane des pauvres avec son jardinier queutard, son couple gay, ses housewives qui s’ennuient à mourir dans leur ‘suburbs’, ses petitesses entre voisins mal intentionnés, mais surtout son monsieur rôti sur la pelouse.

Bien sûr il faut interroger et soupçonner tout ce petit monde ce qui prend un temps infini sans oublier de demander son avis de psy à Sweets (enfin de retour pour de bon), de faire creuser le gravier à Jack et de parler anthropologie avec Brennan. Zzzzzzzzz !

Et comme de bien entendu, on s’en fout de cette enquête. Nous, ce que l’on veut c’est de la présence Bones/Booth à l’écran, du je t’aime moi non plus. Et le terrain était pourtant propice puisque dès le départ, l’une des intrigues secondaires concerne Parker qui cherche manifestement une nana à son popa ! D’ailleurs, le confier en premier lieu à Angela est une excellente idée de dynamique. Les deux font clairement la paire !

Tellement occupés par leur cluedo de banlieue, les scénaristes ne font arriver la scène qui nous intéresse qu’à la fin. Et Booth de demander à sa partenaire de bien vouloir dîner avec lui et Parker et montrer à son fils qu’il a un rapport sain avec les femmes. Et de ce côté, ça fonctionne du tonnerre. Aussi rigide soit-elle notre Bones assure avec le gamin !

Cette semaine, c’est l’assistant musulman Arastoo qui est aux côtés de nos fouines. L’année dernière, la façon de gérer sa religion avait donné lieu à un épisode qui m’avait profondément gêné (4×17). L’énigme du moment met en exergue son accent qu’il semble feindre comme le découvre Cam au cours d’un début de dispute. Euh, c’est quoi l’intérêt au juste ? Reparler de religion de façon bancale (religion versus science !) apparemment.

Clairement pas l’épisode de la saison. Next.

avatarUn article de .
1 commentaire