Bones – Fire in the Ice (4.13)

Au cours d’un match de hockey, Booth démolit l’un des joueurs de l’équipe adverse lequel est retrouvé congelé un mois plus tard dans un lac. Booth étant le premier suspect, l’agent Peyton Perotta est chargée de mener l’enquête avec Bones.

Rien de franchement inoubliable dans cet épisode qui fait le plein de guests entre Marisa Coughlan, ancienne de Wasteland et Bianca Lawson, ancienne Kendra de Buffy contre les vampires et qui tente d’une façon un peu bancale de revenir sur le passé de Booth et l’impact de son père alcoolique et violent sur l’homme qu’il est devenu.

En bon psy, Sweets s’inquiète du choix délibéré d’une carrière violente chez Booth après avoir l’avoir vu sur la glace et fait le lien avec ce que nous avons appris quelques épisodes plus tôt dans la saison, sur le climat malsain dans lequel furent élevés Seeley et son jeune frère.

L’épisode esquisse aussi une pseudo attirance entre Booth et Perotta (qui ne demande qu’à s’intégrer d’ailleurs), vite abandonnée au profit de l’enquête et d’une apparition fantasmée de Luc Robitaille, un joueur de hockey professionnel très connu. C’est à se demander si l’épisode tout entier n’existe pas uniquement pour contenter un Boreanaz dont ce sport est la passion.

Finalement relativement peu présente, Brennan n’aura évidemment rien loupé de l’intérêt de la nouvelle venue pour son collègue et s’en ouvre assez naïvement à lui dans une dernière scène romantique et mignonne : à cause de sa commotion cérébrale, Booth ne doit pas dormir et emmène Brennan patiner.

avatarUn article de .
1 commentaire