Un tremblement de terre fait apparaître dans le métro le cadavre d’un jeune aveugle. Sweets se remet difficilement de la mort de son co-passager dans ledit métro. Temperance est interviewée par une journaliste japonaise pour son nouveau livre ce qui lui permet de mettre à jour certaines ‘injustices’.

Bones était parti en pause sur un excellent épisode, elle revient sous une forme un peu brouillonne avec une enquête scientifico-policière à l’issue facile. Ce n’est jamais une bonne idée de prendre une guest et de ne rien lui donner à faire durant l’épisode. Ce sera forcément votre assassin ! En l’occurrence, ici, il s’agit de la toujours excellente Clea DuVall dont on regrette qu’elle n’ait pas de scènes communes avec Carla Gallo qui fut sa proche partenaire dans l’inoubliable Carnival.

Non, The Bones in a blue line serait plutôt un hymne à Kathy Reichs, la femme à l’origine du personnage de Temperance. Depuis le début de la série, Hart Hanson rend hommage à son inspiratrice en ayant fait de Brennan un écrivain à succès dont l’héroïne nommée Kathy est une anthropologue de renom qui partage une relation plus que sexuelle avec un certain Inspecteur Andy. Une recherche sur Amazon.com nous apprend que Kathy Reichs sortira son prochain roman le 27 avril. Si ce n’est pas du beau placement pub, ça !

Ce n’est pas bien grave, ce n’est pas la première fois que la série joue avec l’actu (rappelons-nous d’Avatar en décembre). Surtout que l’idée de la série dans la série et de faire suivre Brennan par une journaliste japonaise, fan de ses livres et avide des détails les plus graveleux concernant les personnages, est des plus intéressantes. C’est un peu comme si la série s’interrogeait sur elle-même. Et ne me dites que vous n’êtes pas curieux de savoir ce qu’il se passe vraiment en page 187 ! Moi si ! D’ailleurs, la petite discussion de Daisy et Hodgins à propos de la fameuse page est tordante alors qu’ils sont en pleine recherche d’excréments de rats.

Grâce à cet épisode, notre bon Sweets, toujours prompt à aider les autres, se prend une sévère claque dans la figure. À cet égard le début de l’épisode est réellement très réussi. Si on peut croire à une blague de la part de ce jeune inconnu qui lui avoue qu’il est en rémission de son cancer, il n’y a plus matière à rire quand on constate l’impact que sa mort soudaine et injuste a sur Lance. Il est détruit, mais chemin faisant bien décidé à profiter de la vie. D’où une certaine inquiétude de Daisy (là aussi, très bien utilisée en interaction avec Angela) devant le comportement étrange de son preux chevalier. Va-t-elle se faire larguer ? Et non : here comes the bride ! La fin de saison est assurée !

Moins réussie, toute la dernière partie sur la prise de conscience de Brennan concernant l’aide que lui apporte Angela (c’est moi ou Michaela Conlin a grossi !) dans l’écriture de ses livres arrive un peu comme un cheveu sur la soupe.

Un peu de déception donc, mais on ne va pas bouder notre plaisir, ça fait un bien fou de retrouver notre ‘joyeuse’ bande !

avatarUn article de .
0 commentaire