Le procès de Taffett, qui avait tenté d’enterrer vivants Temperance, Hodgins et d’attaquer Booth a lieu ce qui ébranle énormément tous les personnages.

Chériiiiiiiii, Caroline est de retour ! On pourra dire qu’elle m’a manqué cette vieille emmerdeuse bougonne ! Et pourquoi est-elle là ? Parce qu’il est l’heure de juger Le Fossoyeur aka la procureure Taffett, celle-là même qui avait essayé d’assassiner Brennan et Jack de la pire des façons dans la saison 2 (excellent épisode) avant de kidnapper Booth dans la saison dernière (4.14). À cet égard, on peut noter que la justice américaine prend son temps !

Pour l’occasion, le scénariste table à raison sur l’épisode familial. Il n’y a pas l’ombre d’un assistant, Caroline est là pour s’occuper de l’affaire et même Max, le père de Bones est dans les parages (bien qu’il ne serve à rien à part repasser à nouveau par la case prison).

Au demeurant, ce microcosme est très intéressant parce qu’il révèle plus que jamais à quel point tous ces gens forment un tout, une famille. L’une des scènes les plus réussies est la discussion entre Camille et Si,weets lorsque celle-ci lui révèle que cette affaire fait ressortir trop de souffrance chez les personnes qu’elle aime. D’ailleurs il n’y a qu’à voir le visage défait de Brennan (Emily Deschanel joue une partition difficile avec brio) pour se convaincre que ce procès fait ressurgir en elle une terrible angoisse (son cauchemar est abominable, mais est du plus bel effet en teaser) et la pousse à se questionner sur le chemin qu’elle a parcouru. Il est tout aussi intéressant qu’elle en vienne à « regretter » de s’être ouverte au monde au point d’en perdre son sens logique, celui-là même qui lui permettait de prendre de la distance et qui la rendait plus brillante (le pense-t-elle).

The Boy with the Answer a un côté très anxiogène de par la nature du dossier et parce que la méchante y est glaçante. Lorsqu’elle sourit à Bones en lui disant que « tout n’est pas fini », on s’attend au pire pour le restant de l’épisode. Et peut-être d’ailleurs que la série aurait dû s’orienter, pour son final ce jeudi, vers cette issue. Pourquoi pas un copycat qui reprend là où Taffett s’est arrêtée et se venge de l’équipe ? (oui, j’ai l’air sadique !)

Au lieu de cela, on assiste à un drôle de revirement de situation de la part de Temperance qui ne va pas avec le personnage. Malgré tout le chemin qu’elle a parcouru et la peur qui l’assaille, il n’est pas logique qu’elle pense vraiment à s’en aller, à abandonner ce métier qu’elle aime tant, qui la valorise et, surtout, à laisser l’homme qu’elle aime en plan. (Je proteste vigoureusement même si cela peut lui permettre de s’habiller mieux, non mais vous avez vu cette robe verte et bleue !!!)

De fait, cet épisode laisse un goût amer et fait quelque peu craindre le dernier épisode de cette saison 5. À la semaine prochaine pour davantage de réponses.

avatarUn article de .
1 commentaire