Le corps décomposé d’un joueur est retrouvé parmi les quilles d’un bowling. La victime appartenait à l’équipe de Max. Celui-ci propose à Booth et Brennan de rentrer dans l’équipe sous couverture pour découvrir l’identité du tueur. Pendant ce temps, l’accouchement d’Angela tarde à se déclencher.

Pour cette ultime critique de la saison 6, je vais plus que jamais prendre le parti de penser que ceux qui la lisent auront vu l’épisode. Ceux dont ce n’est pas le cas, arrêtez-vous là, regardez l’épisode et revenez nous lire.

Ceux qui l’ont vu comprennent pourquoi il est impossible de ne pas évoquer l’énorme cliffhanger de The Change in the Game, épisode qu’il faut désormais considérer comme particulièrement lié aux événements du précédent, car c’est un peu la seule façon d’expliquer qu’il se soit passé quelque chose de sexuel entre Booth et Brennan, et qu’elle soit enceinte de lui.

Maintenant que tout le monde a ramassé sa mâchoire nonchalamment tombée sur le sol à l’annonce de cette nouvelle très aberrante, reprenons du début. Au premier abord, rien ne fonctionne vraiment dans cet épisode, on ne comprend pas grand-chose aux interactions des uns et des autres, et il faut avouer que cette histoire de couverture est passablement ennuyeuse – le bowling n’étant pas vraiment un haut lieu romantique ou d’une finesse imposante.

Mais attention, l’épisode, voire le précédent, demande un second visionnage une fois que l’on sait pour la grossesse de Temperance. Rappelez-vous le sourire très énigmatique de la jeune femme la semaine dernière quand elle s’apprêtait à raconter sa nuit chez Booth à Angela, lesquelles furent interrompues sans reprise par Jack. Et dès le début de celui-ci, observez la réaction de Brennan quand le flic lui indique que l’endroit où a été tuée la victime sert de lieu de coucheries. S’ensuivent le questionnement de Max quant aux comportements polis entre les deux héros, le fait qu’ils n’y mettent pas beaucoup du leur pour incarner ce couple (retour de Wanda et Buck, déjà noms d’emprunt dans la saison 4) sous couverture, l’étrange conversation au téléphone avec Angela quand Bones lui révèle attendre avec impatience son accouchement, sans oublier les questions qu’elle pose à la nouvelle maman sur le déroulement de la procédure, son émotion évidente devant le petit Michael et son horreur à peine déguisée concernant le comportement de l’insupportable gamine du bowling.

Autant de scènes qui perdent le spectateur noyé devant tant d’incohérences, au bord de l’ennui et aussi très stupéfait de constater que la production ne fait rien pour cacher le ventre arrondi (et les seins) d’Emily Deschanel, notamment dans sa tenue bowling. Même la partie concernant Angela et Jack est un peu grotesque, comme si le labo ne pouvait pas continuer d’avancer sans eux ou au moins s’arrêter le temps que la pauvre soit délivrée !

Reste que même au second visionnage, le comportement très effacé de Seeley étonne. Enfin quoi ! Le gars vient de coucher avec la femme de sa vie, pas une fille rencontrée dans un bar ! Une femme qui l’a repoussé de nombreuses années, sa partenaire, sa meilleure amie, et on est censé avaler que ce grand sentimental parvient à ne rien laisser paraître, à faire un trait sur cet avancement vital dans leur relation ? Dur à croire !

The Change in the Game est aussi et avant tout le véhicule bâclé et précipité qui permet à Hart Hanson de sauver sa série et d’inclure la grossesse de Deschanel dans la saison 7. On peut se dire que c’est un peu dommage de devoir regarder un épisode deux fois pour en saisir la vraie teneur. Ce final nous laisse donc sur une touche amère, la désagréable impression d’avoir été gentiment, mais assez peu finement manipulé. Pourtant, avec un personnage aussi particulier que Temperance Brennan, ce retournement de situation était peut-être la seule façon de faire évoluer le personnage. À vérifier l’année prochaine.

avatarUn article de .
5 commentaires