Bones – The Cinderella in the Cardboard (4.20)

Une future mariée pas très fidèle et très désagréable est retrouvée écrabouillée entre des cartons. Pendant l’enquête, Bones et Booth aperçoivent Daisy en train d’essayer une robe de mariée et étreindre un homme qui n’est pas Sweets.

Brennan et Booth qui discutent (et se contredisent forcément) mariage, monogamie et engagement au milieu d’un magasin de robe de mariée. Vous en rêviez ? Cet épisode de Bones l’a fait !

Plutôt bien écrit, avec un discours et un développement des personnages pertinent, l’épisode traite à la fois de l’enquête, des sentiments contradictoires de la scientifique à l’égard de l’amour (elle veut secrètement ressentir la même chose que les autres, mais sa rationalité l’en empêche), de la décision de Bones d’avouer à Sweets ce qu’il a vu et de la résolution (heureuse) qui en découle, sans oublier un petit passage du côté de l’ancien/peut-être bientôt  nouveau couple Angela/Jack.

C’est donc un réel plaisir que de voir les deux partenaires être pris par différentes personnes pour un couple (avec des problèmes relationnels !) et nier fermement alors que dans le même temps, ils continuent à se regarder avec tendresse et complicité voire plus puisque affinités.

Une occasion de plus de montrer à quel point la nature de Temperance est dichotomique, combien elle ne cesse de lutter entre ce qu’elle voudrait ressentir et ce que sa pénible logique lui ‘impose’ d’être. Elle se refuse à cacher à Sweets ce qu’elle a appris sur Daisy moins parce qu’elle ne croit pas au grand amour que parce qu’elle désire qu’il finisse par trouver la bonne. Et le fait qu’elle avoue à Booth qu’elle souffre de jalousie envers son entourage est un grand pas pour le personnage.

Saluons aussi le retour de l’un des assistants les plus sympathiques et surtout normaux de cette année de chaises musicales, le malin Wendell Bray qui se met en tête de faire rencontrer ses amies à Hodgins qui tente de passer à autre chose par l’entremise d’un site de rencontres. Comme de bien entendu, sa compatibilité avec Angela ne fait aucun doute et le site se chargera de leur rappeler.

Retour également de Daisy. Évidemment pas au sein du laboratoire, mais dans les bras frêles de Sweets. À cet égard, la scène de thérapie inversée (qui devait être une discussion entre mecs virils) qu’il a avec Booth est très amusante et confirme que s’il ne fait pas partie du Jeffersonian, il a, dans le cœur de Seeley, l’âme d’une fouine. En d’autres termes, un ami.

avatarUn article de .
0 commentaire