Bones – The Critic in the Cabernet (4.25)

Les restes d’un critique en vin sont retrouvés dans un tonneau dans un domaine viticole. Brennan annonce à tous qu’elle veut un enfant et demande à Booth d’être le donneur de sperme. Une décision qui aura d’étranges conséquences, notamment sur Booth qui se met à halluciner…

À un épisode de la fin de la saison, les scénaristes mettent le paquet avec cet opus qui laisse une impression mitigée en raison de notre difficulté à pouvoir le catégoriser. Ça commence comme un banal épisode, puis ça devient folklorique avec la demande particulière de Bones à Booth, surréaliste avec les scènes d’hallucination de Booth qui voit et parle avec le bébé de la famille Griffin pour finalement se terminer sur une note dramatique que nous n’avions pas vue venir.

Commençons donc par l’enquête. Bones est une série qui place la barre très haut dans les images bien dégueues, mais la façon dont ils retrouvent les restes, c’est à la limite du supportable, mélange de corps et de vin que l’équipe doit filtrer. Ieurk ! Bien sûr, comme toujours, l’identité du tueur n’a que peu d’importance (surtout en regard de l’affaire Bébé Booth/Brennan) et on se régale surtout d’une nouvelle expérience débile d’Hodgins dont la belle robe de Cam fait les frais.

Vient donc ensuite l’annonce de Brennan qui lance son envie de maternité en pleine séance chez Sweets qui, du coup, en perd son latin. Rappelons quand même qu’il y a un an tout juste, elle ne savait pas changer un bébé et le tenait à bout de bras. Brennan progresse donc à la vitesse de la lumière, mais on reste un peu interdit, à l’image de Sweets, Angela, Cam et Jack, devant le peu de cas que Brennan et surtout Booth font de l’impact émotionnel de l’arrivée d’un enfant dans leur ‘couple’.

Car s’il y a un homme responsable, terre-à-terre et conscient du monde qui l’entoure, c’est bien Seeley Booth. Comment peut-il, au départ, envisager le plus simplement du monde d’avoir un enfant avec une femme qu’il aime très clairement sans prendre part à la vie de l’enfant ? Voilà qui choque indéniablement, mais bien moins que ce que l’on s’apprête à se prendre en pleine figure.

La raison de Booth se rappelle à lui dans deux scènes proprement et littéralement hallucinantes dans lesquelles il converse avec le bébé très cynique de la série animée « Les Griffin » (peut-on parler de crossover ???) qui lui fait comprendre qu’il ne peut pas laisser Bones avoir son enfant.

Lors de la dernière scène, qui a quand même lieu en plein interrogatoire, la situation bascule en une seconde. Là où le spectateur ne voit qu’un amusant rappel à l’ordre psychologique, le génie de Brennan détecte quelque chose de bien plus grave. Car ce n’est en effet pas la première fois que le bonhomme a des hallucinations.

Et là, c’est le coup de massue intégral : Booth a une tumeur au cerveau et part en salle d’opération non sans avoir donné à Temperance son consentement pour le bébé s’il venait à décéder.

Cette dernière partie se passe donc très vite et laisse le téléspectateur dubitatif quant à l’enchaînement trop rapide des événements. Loin d’être mauvais, cet épisode très intéressant souffre d’une mauvaise répartition du timing.

Pourtant, la suite n’en est que plus attendue.

avatarUn article de .
2 commentaires