Retour à Burtonsville pour Brennan qui va profiter de sa réunion d’anciens élèves pour élucider la mort de deux de ses anciennes camarades. Wendell apprend par hasard qu’Angela a cru être enceinte de lui.

Difficile de rebondir après l’épisode haut en couleur de la semaine. Du coup, Booth et Brennan prennent gentiment le large ce qui leur donne un petit air de Mulder et Scully. En route pour une contrée reculée qui comme par hasard n’est autre que la ville où Temperance est allée au lycée. Et comme on pouvait s’y attendre, elle n’était pas la fille la plus populaire de l’école (excellent surnom de Morticia).

Bones prouve une fois de plus son côté geek en se payant en guest l’acteur Robert Englund, Freddy Krueger himself dans un rôle pour le moins flippant avec évidemment une référence directe de notre ami Sweets. Pourquoi une telle déferlante ? Tout simplement parce que durant cet épisode a été diffusée la bande annonce du remake du film qui doit très bientôt sortir aux USA. Encore une fois, Hart Hanson prouve qu’il sait faire des affaires tout en contentant les fans. Sauf qu’à force d’essayer de faire « peur » aux spectateurs, l’ambiance s’en trouve décalée (l’admiration que Brennan porte au vieux fou sonne fausse) et on ne sait plus trop sur quel pied danser (ce qui est embêtant lors d’une réunion d’anciens !)

Bien sûr, il n’était pas question de faire comme si rien ne s’était passé dans l’épisode précédent pour ce qui est des sentiments réciproques de Bones et Booth. D’ailleurs, leur proximité géographique dans le motel inquiète Sweets alors que Booth est plus que réticent à danser sur du Seal (comment Temperance peut-elle connaître Seal au fait ?) avec sa partenaire. Il faut bien avouer que tout cela est un peu bancal qu’il s’agisse de l’énorme coïncidence qui les amène sur un terrain connu ou de la façon qu’a le scénariste de gérer la gêne de Seeley. Du coup, l’attitude de Temperance en est presque choquante lorsqu’elle lui demande avec une naïveté qui confine à l’insolence si ce n’est pas trop dur pour lui de la tenir dans ses bras. Elle semble oublier qu’elle a fait un énorme pas en avant dans l’épisode précédant en lui avouant qu’elle ne peut pas ouvrir son cœur, mais que ce n’est pas l’envie qui lui manque. Ce serait bien de ne pas faire l’amnésique d’un seul coup.

L’épisode n’est pas vraiment aidé non plus par l’intrigue autour des amours malheureuses d’Angela. Franchement cette fille est vraiment à la masse, aussi sympathique soit-elle ! Voilà maintenant que Wendell n’est plus assez bien pour elle pour une très obscure raison. Son problème principal à ce pauvre garçon : il n’est pas Jack ! Car oui, merci, nous avons bien compris qu’ils sont destinés à finir ensemble. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que le couple se reforme.

Au final, The Death of The Queen Bee se révèle un peu énervant parce qu’il dénote un potentiel mal utilisé (Booth et Brennan en  faux mariés, il y avait de quoi faire mieux !). Après les émotions de la semaine dernière, tout retombe comme un soufflet avec un épisode brouillon. Allez, on se ressaisit les gars, ce n’est pas encore les vacances !

avatarUn article de .
3 commentaires