Bones – The Double Death of the Dearly Departed (4.22)

Lors de la veillée funèbre d’un membre du Jeffersonian, Temperance comprend que le défunt n’est pas mort d’une crise cardiaque, mais a été assassiné. Commence une partie de cache-cache endiablée afin d’emmener le corps au labo à l’insu de tous…

Rarement, voire jamais, épisode de Bones n’aura été aussi folklorique, drôle et décalé. Certes parfois un peu trop poussé (Booth qui fait chanter les convives pour gagner du temps sur des analyses faites dans la cuisine par Bones et Hodgins) mais au final terriblement réjouissant.

Il s’agit également d’un véritable exercice de style, car le scénariste rompt sciemment avec le formula show habituel (on trouve un corps, l’équipe se rend sur place et on finit au labo) pour nous proposer un sans doute très difficile exercice d’écriture : un huis-clos inspiré du Cluedo.

Tout l’épisode, à l’exception de quelques scènes, se déroule dans ou autour de la maison du défunt, pendant la veillée mortuaire alors même que le mort n’est plus dans son cercueil, puisqu’évacué dans les plus grands secrets et confusion vers le labo pour des examens.

Nos héros rivalisent d’ingéniosité pour cacher leur dessein et ce n’en est que plus drôle : le nom de code ‘translation’ pour ne pas dire ‘meurtre’, la ‘sad face’ imposée par Booth à Bones qui ne comprend pas le concept de veillée, le discours alambiqué d’Hodgins sur le mort pour éviter à tout ce petit monde de voir Booth et Bones se carapater avec le corps, l’oubli des lunettes de vue du mort par Cam qui les remplace par ses lunettes de soleil… Bref, c’est un festival !

Sans de véritables guest-star, l’épisode impose pourtant quelques figures connues des habitués des séries TV qui jouent le jeu à la perfection.

Un bon épisode, intelligent et sympathique qui nous rappelle aussi que Cam est désormais maman à plein temps et éprouve quelques problèmes à empêcher Michelle de fumer et qui se termine tendrement sur Booth et Bones évoquant la mort.

avatarUn article de .
3 commentaires