Booth et Brennan se rendent dans les Everglades où le corps d’un voleur de cartes au trésor a été découvert. Booth fait appel à une vieille connaissance, Walter Sherman, et à l’équipe de ce dernier pour retrouver la fameuse carte et, ce faisant, résoudre le meurtre.

Bienvenue à Miami. Vous risquez de vous attendre à voir apparaître Horatio Caine, mais c’est un tout autre genre d’expert auquel vous allez avoir affaire. Ce 19ème épisode de la saison 6 de Bones est en effet l’entrée en matière de son potentiel spin-off. Une série dérivée qui n’est pas encore véritablement validée, mais qui est  assez sérieusement envisagée pour que l’épisode entier repose sur les larges et sexy épaules de Geoff Stults et pour que le créateur Hart Hanson signe le scénario.

Ne vous attendez donc pas à un épisode lambda de Bones pour le coup, les fouines du Jeffersonian ne font que passer, à commencer par Temperance et Seeley qui sont clairement relégués au second plan. Et c’est tant mieux, car la nouvelle équipe assure comme des pros. Très vite dans l’épisode, le personnage de Walter s’impose malgré sa paranoïa et son attitude d’adolescent. C’est que mine de rien, le bonhomme est vraiment très doué dans son job, soit retrouver tout et n’importe quoi, de la médaille perdue en 5ème par Brennan à une épave de bateau dans les eaux vertes de la Floride. Ce « don » qui est le sien, et qu’il semble avoir hérité d’un traumatisme cérébral lors d’une mission militaire, est aussi sa malédiction et il sera intéressant, si la série voit le jour, de creuser cela plus avant.

Dans son aventure, il est accompagné de Léo, un géant noir philosophe et cogneur à ses heures (parfait Michael Clark Duncan) et d’une Lara Croft qui répond au nom de Ike à l’accent très british incarnée par une Saffron Burrows qui semble s’éclater depuis qu’elle a quitté Law & Order : Criminal Intent. L’ambiance est si décalée dans cet épisode que le scénario n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat, comme lorsque Ike soutient à Walter qu’elle n’est pas lesbienne (Burrows a depuis longtemps affiché sa bisexualité) ou quand le visage d’Hart Hanson apparaît imprimé sur la bouteille de plongée du héros. N’oublions pas l’irrésistible présence de Danny Trejo alias Machete… en prêtre.

Ce nouveau personnage, issu d’une série de romans de Richard Greener et très joliment campé par Stults, tout en force et sensibilité, sait aussi se faire sérieux quand il s’agit de rendre justice. C’est en cela qu’il rejoint Booth et qu’il parvient à toucher une Brennan qui finit par croire en son don.

Il est donc à souhaiter que The Finder, titre de l’épisode, mais aussi de la nouvelle série trouve sa place dans la grille de rentrée de FOX, car le ton est donné. Cette nouvelle équipe drôle, éclectique, et badass, mélange de NCIS : Los Angeles et Hawaïï Five-O en bien plus convaincante, saura séduire le public.

Une chose est sûre : cette présentation tout en dépaysement offre un joli divertissement à Bones qui n’est plus vraiment elle-même. Certes, Brennan et Booth sont quelque peu oubliés, la dynamique habituelle est rompue, mais reconnaissons que ça fait un bien fou ! Vive Walter Sherman !

avatarUn article de .
7 commentaires