Bones – The Male in the mail (7.04)

4 Déc 2011 à 15:34

Un jeune homme qui avait gagné au loto avec ses collègues est retrouvé en petits morceaux dans plusieurs colis postés. Le grand-père de Booth est en ville et lui annonce une mauvaise nouvelle : son père est décédé.

Pour son retour post-Thanksgiving, Bones table sur l’émotion, la compréhension entre partenaires et la tendresse. Pour le bien de tous, les auteurs ont cette fois décidé de faire de Temperance cette personne généreuse qui fait tous les efforts possibles pour réagir comme un être normal. Emily Deschanel n’est jamais aussi juste que lorsque son personnage prend ce chemin.

On saluera aussi la belle performance de David Boreanaz, tout en sobriété et en retenue. On le sait depuis le début de la série, Booth ne s’entendait pas avec son père, un homme qui les a abandonnés lui et son frère Jared aux mains d’un grand-père bienveillant campé par le vétéran Ralph Waite. Et en cette 7ème saison, il était temps que le passé rattrape vraiment Seeley. La perte d’un parent est toujours une étape quelque soit les relations entretenues avec lui et va offrir l’occasion à l’agent du FBI de clore le chapitre.

Enfin, plus exactement, c’est Brennan qui va l’aider en ce sens en poussant judicieusement son homme à faire face à ses souvenirs – le fameux match de baseball et le banc bleu que l’on voit dans The Blackout in the Blizzard (6.16) – au risque de l’exposer encore plus. D’ailleurs, le travail qui est fait autour de la gestion de la crise par Bones est très intelligent. Fidèle à elle-même, la jeune femme ne sait pas comment agir avec Booth et demande conseil à Angela. Durant cette discussion, Brennan reconnaît avec une déconcertante justesse et un beau recul sur elle-même qu’elle ne sait pas quoi faire alors que pour n’importe qui d’autre, l’empathie est facile. C’est précisément ce genre d’intrigues qui aide à l’évolution du personnage. Dommage que d’un épisode sur l’autre, les scénaristes la fassent régresser.

L’émotion est donc le centre nerveux de The Male in the mail avec son joli final, mais les petits délires que seule cette série sait créer sont aussi bien présents. Comme la joyeuse excitation de Jack lorsqu’il s’agit de tester des armes moyenâgeuses ou un nouveau laser. Il faut bien reconnaître à ce personnage, et à l’équipe en général, un constant bonheur au travail que l’on rêve communicatif.

Et puis, il y a le retour de l’interne Edison, le si sérieux Clark qui subit avec un intérêt amusant les problèmes de grossesse et, plus particulièrement, de poitrine de Brennan. On ne peut que rire en voyant sa tête quand il prend des nouvelles de sa gêne et qu’elle lui annonce que ça va mieux depuis qu’elle a passé la matinée nue !

Il faut aussi souligner la présence de l’agent Shaw interprétée par Tina Majorino qui pourrait arriver comme un cheveu sur la soupe si on ne se souvient pas de son rôle dans l’avant-dernier épisode de la saison 6. On la reverra d’ailleurs dans un prochain épisode.

Un peu de sang frais, une enquête sympathique, une belle réflexion sur le chagrin et la colère, des interactions réussies, tel est le programme de The Male in the mail.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires