Bones – The Princesse and the Pear (4.15)

Booth étant coincé du dos et assigné à la maison pendant une semaine, Brennan fait équipe avec l’agent Perotta sur une affaire de meurtre au sein d’une convention de geeks. Elles partent sur les traces de l’épée d’Arthur, une relique d’un vieux film de genre.

Bienvenue chez les geeks ! Depuis Chuck et The Big Bang Theory, ces drôles de fans ont le vent en poupe et ce n’était donc qu’une question de temps avant que Bones, en bonne série anthropologique, ne s’intéresse à leur ‘espèce’.

Le petit plus de cet épisode c’est de réussir à rompre brillamment le couple Bones/Booth et de ramener sur le devant de la scène Marisa Coughlan dans le rôle de Perotta mais mieux encore d’offrir une vraie place de choix au Dr Sweets qui se trouve plus que jamais au cœur de l’enquête qu’il soit dans la voiture avec Bones quand ils sont attaqués par le tueur ou qu’il joue les fans de Star Trek en sous-marin.

Tout cela est donc des plus savoureux même si comme très souvent dans Bones, on se fiche clairement de l’enquête. Bouhou, le pauvre chevalier noir amoureux de la princesse lui a donné son épée en gage d’amour mais la jouvencelle s’est empressée de la revendre !!! Bref, aucun intérêt.

En revanche, quel plaisir de voir revenir Monsieur Fisher, l’étrange élève dépressif de Brennan avec ses ongles peints en noir ; d’écouter Booth, sous l’emprise de la vicodine, louer la peau douce et les cheveux soyeux de sa partenaire sous le regard amusé de Perotta ; de voir Camille faire preuve de son flegme habituel, elle, la normale au milieu de ces fouines étranges ; de découvrir Sweets qui se lâche en demandant à Brennan si lui aussi, il peut l’appeler Bones

Autant de petits détails sympathiques qui font de cet épisode un spectacle amusant.

avatarUn article de .
0 commentaire