Brennan et son équipe sont confinées dans le Jeffersonian par des agents secrets très énigmatiques qui leur intiment l’ordre de faire la lumière sur la mort d’un squelette. Mais à qui appartient vraiment ce dernier ?

Kennedy or not Kennedy, that is the question dans ce huis-clos comme Bones nous en fait rarement. Et pourtant, c’est terriblement intéressant comme procédé. Essai réussi pour cet épisode plutôt riche en intrigues à la fois personnelles et professionnelles.

En ce vendredi soir où tous ces gens n’ont apparemment pas grand-chose à faire de leur week-end, Bones renvoie Booth qui lui a gentiment amené une pizza (qui ressemble à Michael Jackson, j’avoue que je me suis demandée au début, si le squelette n’était pas le sien !), Camille trouve un test de grossesse positif qui ne peut impliquer que deux personnes, Angela ou Michelle, sa fille adoptive alors que Sweets passe dans le coin.

Mais voilà que de très désagréables Men in Black menés par Richard T. Jones aka Mr White (ah ah humour) débarquent avec des restes. Au nom de la patrie, Bones et son équipe doivent rester enfermés et découvrir comment le squelette est mort sans pour autant altérer quoi que ce soit. Sauf que les fouines, ça aime altérer les choses !

Il apparaît donc très rapidement que les restes ne sont autres que ceux que JFK. Ce qui pose un problème à Booth (qui a réussi à se faufiler dans le labo, il n’allait pas laisser tomber ses ‘hommes’) dès lors qu’après un jeu de cache-cache amusant initié par Jack, Sweets et Booth, il apparaît que la thèse Oswald est fausse. En grand patriote, Seeley ne peut accepter que son gouvernement lui ait menti. Brute de décoffrage, sa réaction apparaît plutôt ridicule. Parce que EVIDEMMENT que les gouvernements nous mentent à un moment donné. Mais le scénariste a la bonne idée de laisser la finaude Camille expliquer au public et à Brennan pourquoi l’agent du FBI ancien sniper le prend aussi mal. Propos qui détermineront le comportement ‘chevaleresque’ de l’anthropologue à l’égard de son collègue (j’aime le « vous êtes quelqu’un de bien » de Cam à Bones).

Au rayon badinage qui prend une tournure sérieuse, il y a la grossesse mystère. Alors que la pauvre Cam se fait déjà des cheveux blancs à l’idée d’être mamie, Angela avoue qu’il s’agit de son test. Et là, grosse surprise, Jack et Angela ont une vraie histoire, Hodgins profitant de cet événement pour avouer à son ex qu’il l’aime et restera à ses côtés pour élever l’enfant. C’est non seulement très gentil, mais également très révélateur du caractère protecteur d’Hodgins. Il était temps que ces deux-là aient quelque chose d’autre à jouer que les seconds couteaux.

Une nouvelle fois, Bones impose un joli épisode qui tutoie l’Histoire de près et est excellemment interprété.

avatarUn article de .
4 commentaires