Booth, Brennan et son équipe enquêtent sur les morts de deux sorcières alors que Jack et Angela se retrouvent malencontreusement en prison.

Et ben alors, que se passe-t-il dans Bones ? Deux épisodes à la suite qui n’ont rien de passionnant et la fin de saison se rapproche dangereusement. On peut même dire que celui-ci est carrément ennuyeux. C’est bien sympa de vouloir jouer les Mulder et Scully avec une enquête sur fond de sorcellerie et autres pentagrammes avec des Wiccans qui dansent nus autour du feu, mais c’est à se demander si le scénariste lui-même n’a pas abusé de poudre de seigle !

Qui plus est les réactions des uns et des autres face à cette affaire « différente » sont plus que prévisibles : Sweets est excité comme une puce par l’aspect psychologique de la chose alors que Temperance n’y apporte aucun crédit. Pour le coup, Camille et l’assistant du jour, Clark, ne réagissent pas du tout et font plus de la figuration qu’autre chose.

L’autre aspect de l’épisode qui fait tiquer et qui démontre une certaine précipitation mal négociée alors que la saison fait quand même 22 épisodes, c’est le brusque retour de la relation Jack/Angela. Dès la minute où ces deux-là apparaissent sur le terrain « parce que Camille le leur a demandé », on sait que leur balade va tourner court. Ce n’est déjà pas très subtil de les faire se remettre ensemble en l’espace de trois scènes, mais ça l’est encore moins de finir sur leur mariage !!! Du grand n’importe quoi ! Comme si cette fois-ci, ça allait mieux marcher entre eux !

Alors oui, le personnage du shérif bourru (le méchant Bellick de Prison Break) qui se révèle un cœur tendre est sympathique ; oui l’enthousiasme de Sweets fait plaisir ; oui, on est toujours content de retrouver Booth et Bones en train de se dire des gentillesses dans la dernière scène de l’épisode.

Mais c’est loin, bien loin de suffire, surtout lorsque la production avait à portée de main une guest de la trempe de Kate Vernon (Battlestar Galactica) qui ne sert finalement à rien.

Monsieur Hanson, il est grand temps de se ressaisir !

avatarUn article de .
1 commentaire