Bones - The X in the File (5.11)

Brennan et Booth sont coincés au Nouveau-Mexique pour une enquête en territoire ufologique. À Washington, Hodgins comprend qu’il a bien plus de mal à accepter la relation d’Angela et de Wendell qu’il ne le pensait.

C’est téléphone maison (littéralement puisque la victime a le générique du show en sonnerie de portable) pour The X Files qui revient dans le vaisseau mère, soit la FOX, par l’entremise de Bones. D’ailleurs à bien y réfléchir, sans cette série pionnière et son couple d’enquêteurs singuliers, peut-être bien que Booth et Bones n’auraient jamais vu le jour ! Snif !

C’est décidément l’année de tous les hommages dans Bones puisqu’après Les Simpson, place à une intrigue au Nouveau-Mexique que les agents Mulder et Scully n’auraient pas renié. Comme de bien entendu dans cette affaire de cadavre féminin terrestre retrouvé en plein désert, nos héros suivent l’orientation de leurs illustres aînés. Ainsi, Booth est le crédule qui ne voit pas pourquoi d’autres civilisations ne viendraient pas nous rendre visite alors que Brennan est la sceptique (j’adore son rire bien sonore durant le dîner quand la femme pense entendre un alien à la radio). Évidemment, la production en a profité pour engager des acteurs ayant apparu dans X Files (on en compte 3) et dont le plus célèbre n’est autre que Dean Haglund qui campait l’un des Lone Gunmen. Les plus fans d’entre nous seront à la fête et à l’affût de la moindre référence.

C’est heureux parce que comme d’habitude, le scénario ne fait pas montre d’une inventivité débordante mais peu importe car on a un peu l’impression que Booth et Bones sont en vacances (ça reste en civil, ça rigole, ça laisse travailler le shérif du coin). D’ailleurs, je la trouve bien détendue notre Temperance à regarder les étoiles allongées sur le capot de la voiture de son cowboy qui l’accuse d’être une extraterrestre ! Mignon comme tout.

Au Jeffersionian où les autres, eux, font mine de bosser, la romance Wendell/Angela passe à la vitesse supérieure dès qu’il s’agit d’en parler à Jack. Hodgins qui nous la joue Ross Geller dans Friends avec son « I’m fiiiiine » ! Mouais. Personne n’y croit à commencer par Sweets qui, fidèle à ses habitudes, quitte son costume de psy pour endosser celui de confident et ami. Il porte bien son nom, celui-là !

En fait, au royaume de Bones, le jour de la rentrée, tout va bien, merci !

avatarUn article de .
3 commentaires