Breaking Bad : 10 ans déjà, Bitch!

Cette semaine, Breaking Bad célèbre ses 10 ans – le 20 janvier pour être précis. Un anniversaire qui semblerait presque irréaliste, car la conclusion est encore fraiche dans nos mémoires. La série de Vince Gilligan s’est pourtant terminée en 2013, mais elle fait toujours beaucoup parler aujourd’hui, s’étant imposée comme étant l’incontournable de la décennie.

C’est également aidé par le fait que la série dérivée, Better Call Saul, a su reprendre le relai sans décevoir, même si elle est finalement relativement différente.

Au commencement donc, Breaking Bad nous introduisait à Walter « Walt » White, incarné par Bryan Cranston. C’était un professeur de chimie surqualifié vivant avec sa femme enceinte et son fils handicapé à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Diagnostiqué d’un cancer du poumon en phase terminale, Walt décide de se lancer dans la fabrication de méthamphétamine pour assurer un avenir financier à ses proches une fois qu’il sera mort.

C’est le début d’une longue transformation qui s’étalera sur toute la série – 5 saisons, 62 épisodes durant lesquels Walter White deviendra Heisenberg, un homme puissant, sombre et sans pitié. On nous propose donc de suivre cette évolution d’un homme au départ bon (mais brisé) à un homme mauvais (mais épanoui), chose fortement rare sur le petit écran.

Cela ne se fera pas sans difficulté, que ce soit pour lui ou son associé, Jesse Pinkman (Aaron Paul), ancien étudiant, junkie et dealer. Ils ont beaucoup de choses à apprendre et c’est de cela qu’il sera question dans les premières saisons. Les deux hommes sont hors de leur zone de confort, plus que dépassés par ce qu’il faut faire pour réussir, répétant d’ailleurs les mêmes erreurs, comme s’ils étaient incapables de retenir la leçon. Progressivement, cela se fera, les entrainant tous les deux dans les recoins les plus noirs de l’existence. Là où Walt en sortira souvent plus déterminé et corrompu, Jesse paiera violemment les conséquences – sur un plan avant tout psychologique.

La grande réussite de Breaking Bad est donc sans conteste cette progression dans le monde criminel de Walt, à l’aide de multiples moments marquants et de figures qui le sont tout autant – à l’image de Gus Fring, Mike Ehrmantraut, Saul Goodman ou encore Lydia Rodarte-Quayle.

Une fois passé ce qu’on pourrait parler de période d’apprentissage pour Walt, ce dernier saura dépasser ses propres limites dans le but de protéger sa femme et ses enfants, gagner l’argent et assurer sa position de pouvoir. Plus les choses se compliquent pour lui, plus il devient fascinant de voir comment il va s’en sortir et jusqu’où il est capable d’aller pour y parvenir.

La famille occupe une place primordiale dans la série et sera, sans surprise, transformée à son tour par les choix faits par Walt. Là encore, cela est un processus naturel ; celui-ci se fait au fur et à mesure des saisons, entrainant sa femme Skyler à prendre de complexes décisions ou encore son beau-frère Hank, agent de la DEA, à poursuivre pendant longtemps un homme qui est assis juste à côté de lui.

Breaking Bad s’affirme dans une volonté de décrypter les actions de ses personnages, Walt en étant alors le centre. La série questionne sur où commence le bien et finit le mal, ce qui entraine l’un ou l’autre ainsi que le contrôle que l’on exerce sur notre propre existence par les choix que l’on fait. De ce fait, la série n’hésitera pas, surtout dans ces trois premières saisons, à jouer avec les métaphores, allant même jusqu’à y consacrer des épisodes entiers, et aussi à donner vie à de véritables confrontations d’égo et de pouvoir.

En s’intéressant au chemin parcouru par Walter White, en se penchant sur les conséquences, sur la place de sa famille et en l’entourant de multiples personnages aussi complexes que lui, l’équipe de Breaking Bad a donné le jour à une série qui aura su se trouver une place parmi les plus grandes.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link