Breaking Bad - Bit by a Dead Bee (2.03)

Walt et Jesse doivent regagner la ville et leur route se sépare, chacun devant couvrir ses traces. Pendant ce temps, Hank et ses collègues à la DEA suivent une piste.

Suite à la mort de Tuco, les routes de Walt et Jesse se séparant. Ils doivent, chacun de leur côté, trouver une explication à leur récente disparition. Ainsi, après les derniers évènements, il faut se justifier, pour Walt, ou trouver un alibi, pour Jesse.

Le professeur de chimie est retrouvé nu dans un supermarché et prétexte l’amnésie. Une excuse pour sa famille, alors que pour le psychologue qu’il rencontre, il confesse simplement l’envie de fuir, de s’en aller. Il  n’est pas difficile de crédibiliser l’une ou l’autre au vu de sa santé et de sa vie, de manière générale. Cela aura quand même causé des dégâts dans son couple, qu’il va falloir réparer.

Alors que Walt est à l’hôpital, Jesse est retourné chez lui, et doit éliminer toute preuve de fabrication de drogue. Le revolver est enterré dans le désert, il faut donc se débarrasser du matos, et Jesse fait appel à un cousin. C’est dans ces moments-là qu’on réalise que Jesse est bel et bien plus intelligent qu’il n’y parait. Tout autant qu’il peut savoir faire preuve d’un certain sang froid. Dommage que cet aspect-là ne ressorte pas plus souvent. Il se retrouve alors arrêté par Hank, qui le soupçonne d’être relié à Tuco, et d’être lié à la personne qui lui a tiré dessus, avant l’arrivée de l’agent de la DEA. On instaure ici le premier développement dans l’enquête de Hank. Il ne fait pas de liaison entre Jesse et Walt, cette dernière est quasi-impossible à faire, à moins de soupçonner Walt, mais qui irait se dire qu’un professeur malade bien sous tous rapports fabrique de la meth ? Ce qui oriente beaucoup Hank, c’est justement la meth, la drogue la plus pure qui traine dans le coin, celle qui a déjà été retrouvée chez Crazy Eight, et qui est une nouvelle fois sur les lieux, chez Tuco.

Cette mésaventure, autant qu’on puisse oser appeler les derniers évènements ainsi, aura fait perdre de l’argent aux deux partenaires, mais, si Jesse a des doutes quant à la survie du partenariat, Walt a définitivement gagné en assurance, et compte bien reprendre la fabrication.

Toujours un pied devant l’autre, nous avançons, mais surtout, toujours un pas à la fois. Hank est donc décidé à suivre la fine piste qui s’est révélée à lui, alors que Walt est plus que motivé pour retourner aux fourneaux. La dernière crise est donc conclue, maintenant, il n’y a plus qu’à reprendre les affaires, en espérant que l’on laisse le temps à la situation de s’installer et de se développer, histoire de prendre le temps sur la seule chose que les scénaristes ne veulent pas s’arrêter : la fabrication, vente et prospérité des affaires.