Breaking Bad - Breakage (2.05)

Hank a des séquelles à cause de sa confrontation avec Tuco. Pendant ce temps, la tension grimpe chez les Walt, alors que Jesse décide de monter une équipe pour distribuer le produit dans les rues.

On prend une tournure un peu étrange quant à Hank, qui, jusque là, nous était présenté comme quelqu’un d’assez fort et détaché psychologiquement. Il paie donc le prix de sa fusillade avec Tuco. Il faut dire que tout paraissait un peu trop rose, et extrême, vu qu’il obtient même une promotion. Mais Hank, malgré son apparent sourire, se met à avoir vertiges et angoisses. Il est temps pour lui d’affronter la situation, au lieu de l’ignorer à moitié.

Le beau-frère de Walt évolue en grande partie de son côté, alors que l’on va enfin mettre un terme au conflit qui opposait les deux sœurs, et qui fut laissé de côté suite à la disparition de Walt. Ce qui va principalement nous occuper, ce sont les problèmes financiers des White, et surtout, les éternelles tensions dans le couple. Que ce soit Skyler ou son mari, je dois bien admettre qu’aucun des deux ne tire son épingle du jeu, le tout devient pénible, ce qui est assurément le but. Qu’y a-t-il de plus angoissant que de vivre avec une pression émotionnelle constante ? Mais pire que cela, ils en deviennent limite détestables, et on ne peut pas dire que le comportement de Walt vis-à-vis de Jesse joue en sa faveur.

Il est plus que temps de se remettre aux fourneaux, mais Jesse a connu assez d’émotions et veut revenir à l’essence de leur alliance : son ancien professeur cuisine, alors que lui s’occupe de la distribution. Plus de Tuco, plus d’entremetteurs. Il reste le duo et les soldats. Ceux qui vont dans la rue pour vendre. Comme le marché est libre, malgré les prix, le business va vite prospérer, mais bien entendu – nous ne serions pas dans Breaking Bad autrement – le premier obstacle se présente quand l’un des hommes de Jesse se fait braquer. Ce type d’actions est plus que courante dans le business, Jesse range cela dans les pertes, mais Walt ne voit pas les choses ainsi. Pour lui, il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds, autrement, d’autres vont croire que l’on peut les voler impunément. La position de Walt est tout à fait compréhensible, si ce n’est que l’on sait très bien, à l’heure actuelle, malgré tout ce qui s’est déjà passé, et l’assurance que Jesse a quand il s’agit d’écouler la marchandise, qu’il n’est aucunement prêt psychologiquement pour passer à l’autre étape, celle que lui demande de franchir Walt. Au fond, on assiste presque à la longue chute de Jesse depuis le début de la série.

L’épisode est dédié à la mémoire de Kim Manners.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire