La tension monte entre les White quand Jr. n’arrive pas à comprendre les choix de sa mère et que Walt espère toujours retourner auprès des siens alors que Skyler ne change pas d’avis. Avec l’aide de Saul, Jesse fait un investissement.

Cette troisième saison de Breaking Bad deviendrait presque déroutante avec l’évolution de son ton et de sa forme qui commencent à bien se démarquer de la précédente saison. Il faut dire que les enjeux n’ont plus rien à voir et que les personnages ont d’autres objectifs. L’univers de la drogue est toujours là, mais semble surtout passer lentement par derrière afin de faire un retour fracassant sur les devants.

Avant que cela ne se produise, les conflits familiaux de Walt sont ici pour faire l’animation. Il est plein d’espoirs, malgré quelques baisses de régime, pensant que Skyler va changer d’avis. Maintenant qu’il n’a plus sa famille, il semble se rendre compte de ce qu’elle représentait pour lui, alors que quand il était malade et vendait de la drogue, sa famille, c’était Jesse.

Enfin, il n’a pas perdu tous les siens, vu que Walt Jr. – qui ne veut plus se faire appeler Flynn – désire retrouver son père. Dans un sens, c’est une bonne chose, car RJ Mitte a finalement du matériel pour travailler, mais avec le temps, lui et sa mère avaient fini par apparaitre comme des poids morts dans la série et, désormais que la drogue n’est plus là, ils se voient presque forcés à reprendre une place qu’ils n’ont jamais réellement habitée (dans le show en tout cas). Le problème est que l’on sait que Walt ne va pas pouvoir rester éloigné de ses activités illégales très longtemps, car tout le monde veut qu’il se remette au travail. Pour cela, Saul va même mettre Mike sur l’affaire pour qu’il trouve des preuves pour incriminer Skyler.

Ce dernier mouvement est d’ailleurs représentatif de la remise en avant des occupations parallèles de nos deux héros. Saul étant toujours prêt à toucher sa part et à faire l’intermédiaire. Il commence sérieusement avec Jesse qui a des comptes à régler avec ses parents et la maison de sa tante, enfin, Sa maison. Derrière cela, il y a un beau retour du personnage qui est finalement en position de force vis-à-vis de ceux qui n’ont fait que l’enfoncer quand il avait besoin d’aide.

Walt veut sa famille, Jesse ne veut pas de la sienne. Une chose est sûre, on attend que ces deux-là se remettent ensemble.

Du côté des Cousins, la balade continue et passe par l’oncle Tio, avant d’arriver proche du but. L’intervention de Gustavo dans cette affaire épaissit un peu le mystère qui entoure les deux protagonistes, mais cela ne va probablement pas durer.

Quoi qu’il en soit, Walt est en pleine confusion et va devoir se sortir de ses illusions sur sa famille. Il semble perdre sa connexion avec la réalité des choses, un état compréhensible qui a au moins le mérite d’offrir au personnage une nouvelle façon de s’égarer. Lui qui était si droit et concentré sur ce qu’il faisait, il a inversé ce rôle avec Jesse qui  est désormais celui qui réfléchit et agit. Un échange qui gagnerait à être un peu plus exploité du côté de Jesse, mais celui-ci a souvent été mis au second plan dans la série, ce n’est donc pas surprenant que cela continue.