Breaking Bad – End Times (4.12)

Les agents de la DEA sont là pour protéger Hank et sa famille, y compris Skyler et ses enfants. Walt décide d’attendre que l’on vienne le tuer, seul chez lui. Jesse se retrouve pris au milieu de tout ça quand il refuse une nouvelle fois de laisser Gus tuer Walt.

Avec la fin presque intenable de l’épisode précédent, on aurait pu s’attendre à ce que celui qui lui fait suite engage directement les protagonistes dans une spirale dangereuse à la tension plus que palpable. Au lieu de ça, on calme le jeu avec un énorme coup de frein.

En quelques minutes, les personnages sont laissés dans l’expectative. Hank doute que quoi que ce soit puisse réellement se produire, tandis que Walt décide de se sacrifier. Il s’installe donc chez lui, avec une arme, en attendant que quelqu’un vienne le liquider.

Malgré tout, End Times ne se résume pas à trois quarts d’heure durant lesquels on scrute l’horizon en espérant voir venir Gus et ses hommes – figurativement parlant. Non, au lieu de ça, l’attention va petit à petit se porter vers Jesse.

Pinkman est poussé au cœur d’une terrible machination, à moins que cela ne soit que le fruit de l’imagination de Mr. White, alimentée par l’état paranoïaque dans lequel il se trouve. C’est peu probable, car comme il le dit, Gus a continuellement eu une très longue avance sur lui. Quand on connait la froideur de l’homme et son côté calculateur, on peut difficilement douter de la théorie, même si elle demande à être un peu étayée pour paraitre moins grossière. En tout cas, Gus obtient toujours ce qu’il désire et il n’hésite pas à éliminer ceux qui se trouvent sur sa route.

Jesse n’est pas encore un obstacle pour son patron, mais il est bien un pion qu’il veut manipuler. Il progresse alors étape par étape dans le piège qui a été orchestré pour lui. Cela dit, sans la drogue pour lui embrouiller l’esprit, Jesse a montré qu’il pouvait être rationnel. Il a beaucoup appris aux côtés de Mike. Quoi qu’il en soit, nous observons les cartes tombées une à une, nous conduisant vers un retournement un peu prévisible.

Certes, l’instrumentalisation de la DEA et de Saul ont bien préparé le terrain, mais on connait à présent trop Jesse et Walt pour croire que leur dernier face à face puisse prendre une tournure inattendue. Concrètement, il s’agissait principalement d’entrainer le duo là où ils se devaient d’être pour le final de la saison.

End Times est donc construit avec intelligence, mais il est trop mécanique dans son exécution pour réussir à surprendre. En plus du fait qu’il ne capitalise pas sur le pic de tension qui le précédait, cet épisode sert surtout de transition. De plus, il finit par frôler le ridicule avec une scène dans laquelle Gus semble soudainement posséder un don de préséance – ce qui expliquerait beaucoup de choses en fait. Espérons donc que la conclusion rattrape cela et le reste, et nous ramène Mike à temps pour assister à la chute inévitable d’un des deux camps.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link