Breaking Bad - Gray Matter (1.05)
Walt et Skyler se rendent à un anniversaire d’un couple d’anciens amis, qui ont une compagnie et qui gagnent beaucoup d’argent. Quand Walt se voit proposer un job par le mari, Elliott, car Skyler lui a dit qu’il avait le cancer, il est énervé et refuse l’offre. Skyler ne comprend pas et organise une intervention avec la famille pour pousser Walt à suivre le traitement. Pendant ce temps, Jesse tente de trouver un travail, et y rencontre une ancienne connaissance, prête à se remettre dans les affaires. Seulement, tous deux vont finir par s’opposer.

Cela était bien trop prévisible, et malheureusement, il n’y a eu aucune surprise. Il faudra tout l’épisode à Walt pour retourner voir Jesse. Il s’agit donc encore d’un épisode, où la drogue n’est pas au centre du problème, exposant donc les dérivations faites par rapport au point de départ.

Jesse est assurément le personnage le plus intéressant, et on comprend très bien son envie de ne pas finir dans un travail minable. Il vend de la drogue depuis longtemps, et il est bon là-dedans. Seulement, Walt a monté tellement haut la qualité de la marchandise qu’il ne se voit pas en vendre d’autres. Mais, il n’arrive pas à reproduire exactement ce que faisait son ancien professeur. Cela va finir par provoquer des tensions avec son nouveau partenaire, Jesse jetant dans le désert ses tentatives de fabrication ratées. Son nouvel associé n’est clairement pas intelligent, et le duo sera de très courte durée, vu le nombre de désaccords qu’ils ont. Ils finissent par se taper dessus, et Jesse s’en va.

Walt et sa famille sont bien plus présents, et l’histoire tourne en rond. Le but est de faire réaliser à Walt qu’il doit se soigner, alors que selon les médecins, c’est 1 an d’existence supplémentaire. Un an où Walt se voit être un fardeau pour sa famille, où il ne pourra rien faire, car il sera malade. Son raisonnement est assez juste, il finira quand même par céder et accepter de se faire soigner. Tout un épisode pour arriver à une conclusion qui était évidente au précédent, c’est ennuyeux, et franchement répétitif. Walt finit donc par venir demander à Jesse de se remettre à faire de la cuisine. Il était évident qu’il allait avoir besoin d’argent pour payer le traitement, et cette idée aussi était apparue déjà bien plus tôt.

Cela donne alors l’impression qu’on tire en longueur, alors qu’on aurait pu en un épisode au moins, raconter ce qui a été dit en deux. La série souffre au final d’un manque de rythme et de dynamisme évident dont on aurait pu se passer si les évènements allaient plus vite. Au lieu de ça, on tourne autour du pot, sans raison valable.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire