Breaking Bad - Grilled (2.02)

Walt et Jesse sont retenus par Tuco. Marie et Hank soutiennent Skyler, qui fait face à la disparition de son mari. Son beau-frère mène alors l’enquête et rend visite à Mrs. Pinkman.

Comme le laissait présager le précédent épisode, ici se conclut l’intrigue développée autour de Tuco, évènement qui aurait dû clôturer la saison dernière.

Pour le coup, cela aurait fait un excellent season finale, car l’épisode est bien supérieur à son prédécesseur. Nous conservons le ton calme et oppressant de la série, mais ce climat de tension est bien plus adapté à la situation dans laquelle nous nous trouvons. On débute sur la famille de Walt, avec Skyler racontant la disparition de son mari, alors que Hank, de son côté, envoie ses hommes enquêter sur Tuco. La première partie de l’épisode sera donc plus centré sur ces éléments. La famille, l’étrange disparition de Walt, et surtout Hank qui recherche son beau-frère. Cela mènera même l’agent de la DEA jusqu’à la maison de Mrs. Pinkman, la mère de Jesse. Rien n’est dit clairement, mais il est évident qu’elle ne laisse pas vraiment le doute quant aux activités que peut mener son fils. Heureusement pour elle, ce n’est pas ce qui intéresse Hank sur le moment, mais cela va peut-être avoir son utilité par la suite.

Pendant que Skyler est inquiète, Tuco détient Walt et Jesse. Comment se sortir de cette folle situation, qui n’est crédible que par l’instabilité psychologique du vendeur de drogues, virant encore plus dans sa folie ? Finalement, c’est avant tout Tuco qui fait la conversation, entretenant le stress chez ses détenus, à l’aide d’un fusil. Télévision, repas, et future balade sont au menu, aux côtés de Tuco et de son vieux dépérissant dans une chaise. Quelques tentatives de Jesse pour faire consommer à leur geôlier le poison – sans succès – et une ou deux notes d’humour pour décontracter, sans jamais faire lâcher la pression. Étonnamment, malgré leur facilité à paniquer, et à tout de suite perdre le contrôle d’une situation, la scène finale montre une plus grande volonté chez Walt à survivre, et on voit presque une certaine assurance chez Jesse, se disant que l’un sans l’autre ne vaut rien, mais qu’ensemble, ils représentent une force. Ils sont définitivement complémentaires. On aimerait qu’ils soient tous deux capables de faire preuve de plus de conviction, au lieu de toujours s’imaginer le pire, pour une question de survie.

Nous terminons l’épisode avec l’arrivée de Hank sur les lieux, qui trouvent Tuco blessé, mais pas Jesse ou Walt. Une fusillade plus tard, le nouveau danger pour les fabricants de meth est là, encore flou et incertain, mais incarné par l’agent de la DEA.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire