Breaking Bad - Mandala (2.11)

Un des vendeurs de Walt et Jesse se fait tuer, entrainant le retrait des autres. Saul leur suggère alors de se trouver un nouveau partenaire. À son travail, Skyler découvre que des chiffres ont été falsifiés. Jesse révèle à Jane ce qu’il fait, et tous deux plongent dans la drogue.

La fin de saison approche, et nous plongeons littéralement dans le monde de la drogue, avec un mort et la recherche de nouveaux moyens pour écouler la marchandise. L’un des hommes de Jesse se fait tuer, et ses autres « amis » se retirent après cet évènement. Cela n’est pas une grande surprise, on ne peut pas dire que ses soldats étaient réellement compétents. L’inverse les définit mieux. Ainsi, quand on passe aux choses sérieuses, tout le monde s’en va.

Si l’un d’entre eux est mort, c’est en partie dû à la volonté de Walt de s’étendre sur de nouveaux territoires, et il est évident que la concurrence ne le prend pas bien. Maintenant, sur les conseils de Saul, il faut se trouver un nouveau partenaire. Ce qu’il va s’exercer à faire. L’homme en question est – aux premiers abords – le responsable d’un fast food, mais se révèlera en fait être l’homme à la tête de la franchise. La série continue à jouer avec l’image que l’on peut avoir du « gangster », en plaçant dans un contexte opposé les hommes en haut de ce marché noir. Ce n’est pas Baltimore aussi, on en convient, mais en fait, ce n’est pas non plus surprenant, c’est avant tout un homme d’affaires, et légal ou illégal, la drogue reste un produit qu’il faut écouler.

Pendant que Walt s’exerce à relancer les affaires, Jesse plonge encore plus dans la drogue, poussé par la mort de son ami, et encore plus enfoncé par Jane, ancienne droguée, qui ne résiste pas beaucoup. Malheureusement pour Jesse, ses « trips » ne vont pas bien se finir, et Walt ne risque pas de laisser passer les dernières mésaventures, surtout quand il se retrouve à devoir apporter la drogue en un temps limité et apprend que sa femme va accoucher. Enfin ! Dirons-nous, et en plus, elle choisit son moment. Ne la tenons pas responsable, elle n’y peut pas grand-chose.

Peut-être que l’accouchement arrive maintenant à cause de la dose de stress que le travail lui cause. Skyler découvre que son patron joue avec les chiffres, et si elle n’a pas la force de le dénoncer, elle voit mal comment rester au sein de l’entreprise les bras croisés. Un dilemme moral interrompu par l’arrivée du bébé.  Difficile, quoi qu’il en soit, de voir ce que les scénaristes comptent faire avec cette intrigue, qui a dû mal à nous captiver. Il semble assez évident qu’ici, on tente de nous montrer comment la femme de Walt réagit face à des manœuvres illégales, pour qu’on puisse ainsi extrapoler. Cela manque quand même de pas mal d’attraits.

Un épisode qui possède un bon rythme, bien plus mouvementé que d’habitude (en restant dans la norme de la série) et surtout une fin plus intense. Il nous reste deux épisodes pour conclure cette saison.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire