Hank poursuit sa recherche du camping-car. Gus fait une offre à Walter qu’il ne peut pas refuser. Skyler commence à avoir des doutes. Jesse veut son argent.

The Origines of the R.V. – Petit flashback pour commencer, ou comment Jesse est entré en possession du fameux camping-car. On revient au début de la série, l’occasion de revoir Combo et Skinny Pete, mais surtout, de poser les pièces d’un puzzle qu’Hank va petit à petit assembler.

Il faut dire qu’il en a bien besoin et s’il ne parvient pas au bout de l’enquête, il est fort à parier que sa santé mentale n’y résistera pas. Cet épisode, plus que les précédents, donne clairement l’impression que l’agent de la DEA est au bord de la crise de nerfs. Il navigue à la frontière, voyant Gomez prendre sa place à El Paso et se convainquant que le camping-car est sa planche de salut. Le fait est qu’il a probablement raison, car s’il remonte la piste jusqu’au bout et dépasse Jesse, il pourrait mettre à jour la plus grosse opération de drogue de sa carrière.

Mais il n’en est pas encore là, ce qui fait que le voir avancer ressemble plus à la préparation d’un futur peu glorieux pour Jesse qu’à un succès d’envergure. L’ancien partenaire de Walt se transforme en handicap qui pourrait bien être sacrifié. En fait, si la relation entre Walter et Jesse est aujourd’hui en lambeau, tout ce qu’ils ont vécu jusqu’à maintenant laisse penser que ça ne peut pas vraiment durer et qu’ils vont devoir, à un moment ou un autre, recommencer à se faire confiance. En attendant, l’un devient le passé, tandis que l’autre se voit offrir quelque chose à la taille de son égo.

Walter a toujours souffert d’avoir été « volé » par les Schwartz et il considère son talent – et sa formule, par prolongation – comme étant un art. Gus a compris l’homme et va lui donner le moyen de satisfaire un égo blessé. Difficile de refuser, surtout quand on tourne ça comme étant une bonne chose pour la famille.

Il faut dire que de ce côté-là, il n’y a plus grand-chose à récupérer et Gus choisit les bons mots pour qu’il accepte enfin la vérité. C’est là toute l’ironie de l’épisode, car Skyler commence elle à douter de son jugement. Au moment où on la sent véritablement prête à offrir une trêve, voilà que lui est finalement parti, au sens propre et au figuré.

Après avoir vu Skyler lutter pour en fin de compte obtenir ce qu’elle veut, on peut se demander ce qu’elle gagne. Les réactions de ses proches le détermineront probablement et elle va devoir apprendre à vivre avec les conséquences de ses choix sans pouvoir blâmer Walter, ce qui est une véritable gageure jusqu’ici.

Au final, alors qu’on aurait pu croire que la réunion entre Walter et Jesse était toute proche, la saison prend une direction légèrement différente. Détour ou réorientation définitive, on le saura bientôt, mais il est sûr que, désormais, c’est l’avenir de Jesse qui est dans la balance, plus que celui de la famille de Walter.