Breaking Bad - Phoenix (2.12)

Skylar accouche d’une petite fille, alors que Walter conclut son affaire. Walter Jr. a crée un site web dans le but d’aider la famille sur le plan financier. Jesse s’enfonce encore plus dans des problèmes de drogues.

Avant-dernier épisode, qui nous oriente sans trop de difficulté vers ce qui va occuper le final : les problèmes de drogue de Jesse. Ce qu’il y a réellement à retirer de ces derniers évènements, c’est que ceci nous permet de vaguement comprendre pourquoi Walt continue de faire affaire avec Jesse, car entre les quiproquos, désaccords, engueulades, et incompétences de l’un comme de l’autre, leur association aurait dû s’arrêter il y a déjà longtemps.

Phoenix ne met pas vraiment l’eau à la bouche pour le season finale, car il est bien trop prévisible. Walt réussit à obtenir l’argent pour la drogue, mais il ratera la naissance de sa fille. On note d’ailleurs à quel point mentir est devenu naturel chez lui. Durant les 46 minutes qui nous ont occupés, il dissimule la vérité plus de 80% du temps à sa famille, les 20% restant n’étant pas lié à son travail de fabricant de meth, il n’a pas de raison de raconter des mensonges.

Jane, la copine de Jesse, a entrainé ce dernier encore plus loin dans la drogue, et Walt ne veut pas lui donner sa part de la vente tant qu’il ne sera pas clean. La jeune femme va se faire plus qu’envahissante, jusqu’à prendre les commandes. On savait déjà qu’elle n’allait pas survivre, au vu de la tournure que prenait son personnage. On devine alors rapidement le destin qui l’attend, et même comment elle va le rejoindre. L’un des défauts principaux de Breaking Bad est de refuser de salir réellement les mains de ses protagonistes. Ils fabriquent peut-être de la meth, mais entre nous, n’importe quel dealer-gangster expérimenté peut se débarrasser d’eux très vite. L’initiative, les prises de risques et le meurtre font partie du jeu, mais on tend ici à faire qu’ils subissent plus qu’ils n’agissent. Ainsi, Jane gênante, ni Jesse (trop shooté), ni Walt n’allaient lui régler son compte. Il était évident qu’elle allait y passer, toute seule, comme une grande, par consommation abusive de drogue.

Où cela nous mène-t-il ? La conversation entre Walt et le père de Jane (qui ne sait pas qui est réellement son interlocuteur) nous permettra de réaliser que, malgré toute l’incompétence dont Jesse peut faire preuve, que Walt le voit comme un être cher, qui a de l’importance. De la famille, d’une certaine façon. Et on ne laisse pas tomber sa famille. Du moins, selon le père de Jane, et selon Walt.

Ainsi, le dernier épisode de la saison risque de se focaliser en partie sur la dépendance à la drogue de Jesse. On a connu plus intrigant et accrocheur dans la série.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire