bs203
Cette semaine, Frères et Sœurs se la joue drama. Avec plein d’intrigues qui m’irritent.
Justin ne veut pas prendre de médicaments à cause de ses problèmes de drogues. On va donc passer l’épisode à voir qu’il a besoin de ces médicaments. Pourtant, j’aimais l’idée de ce qu’il faisait. Maintenant, je tiens à dire que j’ai trouvé Nora très pénible, comme toute la partie de cette intrigue. Seul le comportement de Justin me semblait digne de ce nom. Et c’est là que je balance une pierre en pleine figure des scénaristes, avec mon envie de gueuler pendant tout l’épisode : « Les médecines douces, ça existe ! ». Ça ne mérite même pas qu’on en parle plus longtemps.

Les problèmes de Tommy ont droit à une part du camembert cette semaine. Je ne dirais pas que cette partie est mal gérée, loin de là. Je dirais même qu’elle est très réaliste. La réaction de sa femme est tout à fait logique. Non, mon envie de coller des baffes à Julia ne vient que de moi, je ne supporte pas ce genre de réactions, les gens qui remettent toujours la faute sur les autres, qui s’apitoient sur ce qui est arrivé. Je veux bien le comprendre, mais n’est-ce pas totalement égoïste, surtout quand on voit tout ce que fait Tommy ? Voilà, alors moi, ça m’irrite à mort ce genre de réaction nombriliste. Je pouvais comprendre la phase de dépression qui suit la naissance (et la perte du bébé), je sais bien que la réaction de Julia est très humaine. Mais Bon Dieu, dans ce genre de cas, il y a des baffes qui se perdent. Je pars me ressourcer chez mes parents, et j’emmène ma fille ! Toi, père de l’enfant, tu te débrouilles, ce n’est pas mon problème. Je dois avouer que je ne supporte pas non plus l’idée qu’a la femme de croire qu’elle peut prendre ses enfants et partir comme ça, comme si le mari n’avait pas son mot à dire.

Kevin revoit Scotty, ex-boyfriend, devenu cuistot. Pas grand-chose à dire là-dessus pour le moment. Je ne sais si on va le revoir, donc pour le moment, c’est sans grande importance. S’il y a développement, il n’y a plus qu’à espérer que cela soit bien fait.

Kitty doit trouver une solution, car l’ex-femme de Robert veut donner une interview qui pourrait plomber la campagne. L’idée de base n’était pas mauvaise, j’ai trouvé le traitement simpliste. Dommage.

Un épisode que j’ai moyennement apprécié. Les intrigues secondaires n’étaient ni assez décalé, ou assez importante pour qu’on s’y arrête, et les principales souffraient d’idées conventionnelles, traitées avec bien trop de classicisme.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire