Brothers & Sisters - Breaking the News (4.02)

Alors que Robert s’inquiète que sa récente crise cardiaque soit révélée à la presse, Kitty ne sait comment annoncer le fait qu’elle est malade. Kevin et Scotty débattent encore sur la possibilité d’adopter un enfant.

Suite aux problèmes de santé de Kitty introduit dans le season premiere, cet épisode de Brothers & Sisters va se concentrer sur cette nouvelle, pas encore révélée entièrement à la famille, et qui va clairement nous occuper pendant une partie de la saison.

Sarah est malheureusement toujours en France, et on devra faire sans elle. Pour le coup, c’est Ryan, qu’on avait presque oublié, qui refait surface. Il travaille toujours à Ojai Food, et quelque chose de louche se trame. Ce n’est pas tant la petite compétition de très courte durée entre Rebecca et lui dont il est question, mais de sa rencontre avec un inconnu. Peter Gerety fait donc sa première apparition, et sûrement pas sa dernière. Que nous réserve encore le père Walker ? Car il se trouve que le businessman en question, à qui Ryan fournit des documents, est une ancienne connaissance de William Walker, et si tout ceci était net, ce ne serait pas vraiment lié au paternel. Pour peu qu’un jour on découvre qu’il a enterré un cadavre dans le jardin, je ne serais presque pas surprise. Bon, j’exagère, mais le passé du patriarche est trouble, mystérieux, et rempli de corruption et d’adultère.

Tout ceci n’occupe pas vraiment l’épisode, c’est en fait Kitty qui est sur le devant de la scène. Autant dire que ce n’est pas la joie, ni très palpitant. Le pseudo-scandale politique venant entacher la campagne d’élection en cours se révèle presque charmant à côté de tout cela. Car, on va trainer en longueur. Le couple McAllister a déjà un paquet de problèmes à régler, leur voilà avec un de plus. Kitty est malade, elle a un cancer. Il lui faudra quasiment toute la durée de l’épisode pour se décider à le révéler à Robert. Ce qui fait qu’on piétine durement, entre les passages chez le médecin, les scènes où elle s’apprête à l’annoncer, et les moments avec Nora, on est servi. Kudos quand même pour les scénaristes, en disant clairement de quel cancer il s’agit, il y a bien trop de séries qui pense que le mot commençant par la lettre C est suffisant pour créer du drame.

On progresse donc à la vitesse d’un escargot, ce qui est approximativement le rythme de croisière du couple Kevin-Scotty. S’ils n’étaient pas si mignons, je serais assurément moins indulgente. Heureusement que Scotty a de bonnes raisons de douter sur l’adoption. C’est même du bon sens qu’il a cet homme, en faisant remarquer qu’ils ont tous les deux beaucoup de travail, et peu de temps à consacrer à un bébé. Ce n’est pas pour autant suffisant pour que cela justifie qu’on tourne autour du pot tout un épisode.

Breaking the News tire un peu trop sur la corde sensible, comme c’est si bien le faire la série. L’absence de Sarah se fait plus que palpable, et les premières intrigues semblent donc avoir du mal à décoller. En espérant que la suite répare le tir.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire