Brothers & Sisters - From France With Love (4.04)

Almost Normal (4.03)

Robert et Nora se disputent au sujet du traitement que Kitty devrait suivre pour soigner son cancer, tandis qu’elle-même essaie d’accepter son état de santé, avant de l’annoncer à toute la famille.

La santé de Kitty va sans aucun doute possible nous occuper pendant un moment, donnant naissance à des moments d’angoisse, de stress et d’émotions qui vont pouvoir nourrir la série. Mais avant que chaque membre de la famille se trouve à re-concevoir sur une courte durée son existence à cause de la nouvelle, Kitty doit, elle, accepter ce qui lui arrive, et c’est ainsi, épaulé par la fin, que l’on se rend encore plus compte de la place qu’occupe Sarah Walker dans cette dynamique familiale. Car elle est sûrement, à sa façon, celle à la personnalité la plus solide. Par contre, il faut bien dire, l’absence de Tommy ne se fait pas ressentir de cette façon. Sa non-présence est aussi palpable, mais pas de doute, il n’aurait pas vraiment apporté grand-chose.

La merveilleuse Sarah revient de son séjour en France à la fin de l’épisode, ce qui laisse le temps de se confronter encore aux problèmes de bébé qui occupent Kevin et Scotty, le premier étant au fond assez égoïste sur toute la ligne, tandis que le deuxième essaie, à chaque fois de faire pour le mieux. Dur dur ! J’avoue que les années passent et que Kevin conserve pour moi son intérêt grâce à un Scotty réellement attachant, et c’est un peu dommage.

Étonnamment, Justin et Rebecca deviennent un petit couple que j’apprécie, ayant des réactions assez naturelles, dans tout le micmac qui se présente à eux. Et puis, Justin et ses études de médecine peu originales, mais étrangement  bien amenés avec son propre Dougie Howse en la personne de Carter et Joe Morton en professeur, cela le fait quand même!

Heureusement pour Kitty, il n’y a pas que sa santé qui nous occupe, mais aussi les histoires d’arnaques de William Walker, et la rencontre d’Holly et Saul avec Dennis York (Peter Gerety). Comme souvent, tout ce qui touche à l’entreprise n’est pas amené avec des pincettes, et cette affaire ne fait pas exception. Il faut juste espérer que le développement, lui, réussira à rendre cela plus accrocheur que cela l’est actuellement.

Cette saison de Brothers & Sisters démarre donc dans une ambiance plus tendue que joyeuse, et toute la famille, spectateurs compris, aurait bien besoin d’un petit moment de détente.

From France With Love (4.04)

Pour distraire Kitty, Sarah lui narre sa romance avec un artiste français. Pendant de ce temps, Justin apprend que Carter a demandé de changer de partenaire, et Rebecca a des difficultés à trouver le lieu pour le mariage.

Le cancer de Kitty est toujours au centre de la série, mais il est évident que le traitement sur la longue durée implique qu’il va falloir s’y éloigner. Ainsi, le petit séjour en France de Sarah va nous offrir l’opportunité d’alléger l’ambiance, à coup de musique française, de clichés romanesques tout droit venu de notre pays, épaulé Gilles Marini qui vient interpréter l’artiste français.

2 CV, haut à rayures et baguette de pains viennent donc nourrir le conte pas totalement imaginé de Sarah, qui offre ainsi quelques moments de comédie servis par une réalisation qui se prête sympathiquement au jeu. Et pour ne rien gâcher à l’histoire, le beau mâle frappe à la porte de la sœur Walker pour lui tomber dans les bras.

Si la santé de Kitty est fragile, ce n’est donc pas la peine de se morfondre, et elle-même refuse de voir les choses changer, en pensant quand même à ce qui pourrait arriver si le traitement échouait. Alors que Robert se sent prêt à tout lâcher, elle le pousse dans l’arène de la course politique, là exactement où l’on se rappelle, elle ne voulait pas qu’il aille avant. Mais ces temps-là sont révolus, comme les doutes autour de leur mariage, et c’est tant mieux. Les McAllister sont de nouveaux un couple solide, et cela fait du bien.

Sur le plan privé, les Walker sont dans une bonne phase, car les problèmes pour Justin ne sont aucunement liés aux difficultés qu’à Rebecca à trouver le lieu idéal pour célébrer le mariage, mais plutôt à son école de médecine, où son Doogie personnel souhaite se débarrasser de lui. Mais son bon professeur va ramener Justin dans le bon chemin, pour sa future carrière de médecin, tout en songeant qu’il pourrait être plus qu’utile au jeune Carter.

Un épisode bienvenu qui détend un peu l’atmosphère.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire