Brothers & Sisters - Compromises (2.12)
Rebecca décide de s’intéresser de plus près à la photographie, et va voir David. Kevin rencontre les amis de de Scotty. Sarah reçoit les papiers de son divorce. Kitty et Robert sont au cœur de la campagne présidentielle, et le Super Tuesday approche à grands pas.

Cela faisait plusieurs épisodes que Rebecca et Holly n’avaient pas eu le droit à une véritable intrigue, ne serait-ce qu’une petite. Pour Rebecca, c’est donc le moment de penser à l’avenir, même si elle n’a pas de plan défini. C’est ainsi qu’elle décide de s’intéresser de plus près au monde de la photographie, et d’envisager de transformer le loisir en, possiblement, une carrière professionnelle. Elle va donc voir David dont c’est le travail. Cela faisait plusieurs épisodes qu’il était absent, et d’un point de vue temporel, il faut bien dire que les scénaristes jouent mal leur affaire. On ne peut pas dire que la dernière fois qu’il est apparu à l’écran, Holly ait été des plus aimables. Alors, que s’est-il passé entre temps ? A croire qu’il n’y avait pas de place avant pour en parler, on a mis l’histoire en mode pause, pour y revenir plus tard. Ce type de procédé sont assez moyen en règle générale, et démontre d’une certaine faiblesse à gérer toutes les story-lines en même temps.
Pour le moment, la grande révélation n’a pas encore eu lieu, et on peut avoir une vague idée d’où les scénaristes voulaient nous emmener, surtout qu’il faut avouer que Holly et David sont tous deux trop bien précis dans les années pour que rien ne soit dissimulé. Reste à savoir ce qu’on lui cache. En espérant que les changements opérés au sein de la série ne laissent pas complètement de côté cette histoire, et se donnent la peine d’y donner une conclusion (même si ce n’est pas celle qui a été prévue).

Du côté de Kitty, on est en pleine campagne présidentielle. Robert n’a plus le temps de voir sa famille, alors elle décide de lui emmener ses enfants et son frère. Pour les premiers, cela va s’achever en maladie, et avec Kitty au lit. Une idée sympathique qui permet de la remettre dans la position de belle-mère. Cela montre le développement qu’il s’est passé avec les enfants de Robert.
Pour Jason, il découvre que c’est Isaac qui l’avait éliminé du jeu la dernière fois – si on peut dire. Cela n’a pas de réelle incidence.

Avec plusieurs scènes, l’histoire de Kevin et Sarah s’entremêle, quand elle décide qu’il faut aller faire ce que les Walker font de mieux : boire. Les amis de Scotty la poussent à signer ses papiers de divorce, elle appelle à son bureau et c’est Graham qui lui apporte les papiers. Ce qui devait arriver finit par arriver, et ils finissent au lit ensemble. On ne tourne pas autour du pot, on se comporte en adulte – ou presque – et cela ne fait pas de mal. Sarah est un personnage, où, dès qu’on lui offre la chance de sortir des lignes qu’on lui a tracées, se révèle toujours bien meilleure. Il n’y a plus qu’à espérer que sa relation avec Graham se poursuive, sans rentrer dans les clous.

Une histoire qui apparaît aussi quand il y a du temps seulement, presque des trous à boucher, c’est tout du moins la sensation que cela donne, c’est celle de Saul et de son passé, de l’homme qu’il a aimé. Et qu’il va voir. Mais il n’est pas là et il tombe sur un ami, Evan incarné par Enrico Colantini. Ici, pas la peine d’entrer dans les détails, pas de fait nouveau ou de révélations.

Dans l’ensemble, Compromises est un épisode sympathique, malheureusement il manque un ingrédient pour que le tout prenne et se révèle plus prenant.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire