Le patron de la firme de Kevin lui passe les clés de sa maison de vacances, et son week end romantique avec Scotty se transforme en vacances familiales, prenant mauvaise tournure.

Les Walker reviennent en forme convenable pour cette troisième saison, continuant sur tout ce qui a été lancé la fin de saison dernière, et bien plus encore !

L’affaire Ryan est presque mieux gérée que le dossier Rebecca. Même si Sarah y est encore mêlée, elle n’est pas toute seule, car, pour rappel, c’est Kevin qui a fait le lien entre la photo et l’enfant, et par conséquent, il est impliqué. À vrai dire, il n’est pas encore là, mais fait jasé, car toute la famille, dans une de ses scènes règlements de compte chez les Walker, va apprendre son existence. Une chose n’a donc pas disparu, la franchise abrupte des membres de la famille (ce qui ne court quand même pas les rues).

Tous les petits secrets de chacun – important ou non – vont être exposés dans cette fameuse scène. Nous avons donc Justin qui révèle sa relation avec Rebecca, alors que celle-ci ne le souhaitait pas et le prend très mal. Sarah annonce à Kevin que Tommy va le virer (et donc cela signifie perte d’un client pour sa firme), tandis que Kitty reproche à sa soeur de ne pas avoir écrit la lettre pour son dossier d’adoption d’enfant.

L’épisode démarre donc sur le ton léger et humoristique digne de la série, avec une préférence pour les réflexions de Kevin, toujours aussi  bonne. Jusqu’au drame, comme qui dirait. L’idée de rachat de compagnie fin de saison dernière n’était pas mauvaise, et les scénaristes exploitent enfin ce filon affaire familiale, qui a forcément des conséquences. Le milieu du business est difficile, mais quand il faut gérer la famille avec, c’est un exercice de style bien plus compliqué qu’on ne peut se l’imaginer. Ici, au moins, on montre enfin le véritable problème. Tommy doit virer son frère, cela ne lui fait pas plaisir, mais c’est pour le bien de la compagnie. Et comme souvent dans ces cas là, il est le seul à accepter ce fait, à le comprendre. Sa mère trouve cela illogique, comme sa sœur. Kevin a la réaction de quelqu’un qui vient de se faire virer, ajoutant à cela que c’est par son frère, les répercussions sont plus importantes. Le prochain diner de famille risque d’être houleux s’il n’y a pas un ou deux conflits de résolus d’ici là.

Sur un plan moins percutant, Le couple Rebecca-Justin n’est pas très développé, mais il n’y a rien de choquant à les voir ensemble. Après, la jeune fille a raison sur la difficulté de s’insérer dans la famille pour elle. La sœur, puis ex-sœur, pour devenir la petite amie. Que va-t-il lui arrivé s’ils rompent ? Ses doutes et questions sont légitimes.

Pour Kitty, on reste sur l’affaire d’adoption, tout en s’intéressant à la relation avec sa sœur ainée, Sarah. Cette partie tient surtout la route grâce aux jeux des actrices, car elle va par moment un peu trop dans l’excès et l’analyse psychologique bancale.

Brothers & Sisters revient donc pour une saison 3, et nous offre un début agréable, à la hauteur de la série.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire