Brothers & Sisters - Home Front (2.01)
Nous avions quitté la famille Walker après l’annonce du mariage entre Kitty et Robert et Justin partant en Iraq. Le début nous introduit à travers une vidéo que réalise Nora pour son fils, ce qui s’est passé pendant ces deux derniers mois : Kitty et Robert sont en campagne, Sarah séparée de Joe mène sa vie de femme célibataire en travaillant et s’occupant de ses enfants, Tommy et sa femme s’occupent de leur bébé, Kevin file le parfait amour avec le frère de Robert, Jason.

Brothers & Sisters, c’est un peu une de ses séries qu’on quitte et qu’on reprend sans s’en rendre compte. Rien n’a vraiment changé à notre retour, et finalement, les deux mois passés – si on peut dire – n’ont pas crée d’étonnantes situations pour la famille, tout ce qu’on voit est assez prévisible.
Pour moi, et juste pour moi, la force de la série réside avant tout dans les engueulades entre les frères et sœurs, ou alors, quand ils consomment trop d’alcool. Seul Kevin n’a pas besoin de ça, il est bien trop narcissique et sarcastique pour ça. En gros, j’aime quand ils s’envoient des piques, quand ils sont un peu allumés, quand ils font la fête. Leur méchanceté est leur force !
Ce que j’aime beaucoup moins, c’est quand les scénaristes se la jouent bien trop dramatique. Je trouve qu’ils ne savent pas le faire, et les moins bons épisodes livrés la saison dernière était ceux qui se voulaient plus drame que dramédie.
Pour la reprise, nous avons droit à un combo des deux, avec une note de nostalgie. La saison reprend pile un an plus tard par rapport à l’année dernière, c’est-à-dire à l’anniversaire de Kitty, et à la mort du patriarche.
Nous avons ainsi droit aux conflits de chaque membre : Kitty qui rentre chez elle, délaissé par sa mère – obsédé par le sort de Justin – et ayant du mal à accepter la place qu’occupe Rebecca. Sarah couche avec Joe, mais ne sait ce que cela peut bien signifier, Tommy cache à la famille que sa femme ne va vraiment pas bien, et Kevin doit faire face au fait que Jason va devoir partir en mission en Malaisie. Le tout pour finir dans un restaurant mexicain à boire et à s’engueuler, comme savent si bien le faire les Walker.
L’épisode met un peu de temps à démarrer, et les scènes de Nora sont assez irritantes. Toute la partie touchant sur Justin, et sur le oui ou non est-il vivant est assez exagéré et abusif. Je trouve que cette thématique fait too much dans la série, et cela n’a pas changé. Il tire bien trop sur la corde sensible, abuse des idées reçues et offre à leur personnage des réactions plus que conventionnel. Le sujet n’est pas alors abordé comme il se doit. C’est bien embêtant, surtout quand il est mis en avant. J’espère que les scénaristes ne vont pas mettre trop longtemps à ramener Justin au bercail qu’on puisse enfin mettre un terme à ce déballage de bons sentiments et de suffisance.

L’épisode reste un bon épisode pour une reprise, en douceur.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire