Brothers & Sisters - It's Not Easy Being Green (3.13)

Nous voici devant un épisode écologique Brothers & Sisters, entre Greenatopia (avec un nom pareil, difficile de ne pas penser vert) et la maison de Nora en construction, on sent presque la réclamation des grands patrons demandant à l’équipe créatrice d’offrir un petit épisode sur la thématique. Pour contrecarrer le tout de façon amusante, on envoie Kevin, plus que réticent, à la chasse, et Nora a mal au crâne pendant les explications qu’on lui fait pour justifier une dépense d’argent qu’elle n’a pas pour être aux normes écolos. C’est finalement assez caustique si on prend le temps de s’arrêter pour y regarder de plus près.

Durant tout ce temps, la vie privée des Walker est au centre des évènements, s’entremêlant avec le travail :

Sarah se sent vieille et dépassée, alors que sa fille veut s’essayer à une mode douteuse. Non, vraiment, est-ce un principe télévisuel ou y a-t-il vraiment tant d’enfants de 10 ans qui s’expriment ainsi que ce soit verbalement ou vestimentairement ? Elle va trouver un certain remède à ses maux avec Ethan, qui lui révèle qu’il est attiré par elle depuis le début. Ce qui n’est pas si mal ici, c’est la conclusion, qui semble opter pour ne pas changer les rapports entre eux.

Rebecca est triste, car Justin est pris ailleurs, s’occupant d’une jeune femme rencontrée aux A.A. et dont il est devenu le soutien temporaire. La jeune fille n’est pas très compréhensive sur le coup, surtout qu’il est pointé au début qu’ils n’ont pas vraiment le temps de se voir. Voilà que pour une fois, Justin est pris, et il n’est pas là, alors qu’elle a besoin de lui (enfin, qu’il soit dans le décor, en gros). C’est un peu poussé, surtout qu’on opte pour une conclusion un peu mièvre, où elle lui dit que sa vie n’est pas un succès s’il n’est pas là, qu’elle a besoin de lui. Qu’est-ce que c’est mignon, surtout quand on a l’impression que cela devait être une des rares fois où Justin était pris. On pouvait donc mieux faire.

Kevin, tireur professionnel, est à la chasse avec des politiciens républicains. Cela aurait pu être encore plus drôle, c’est presque trop mesuré pour du Kevin, mais sa relation avec McCallister est décidément un plus, et elle évolue tranquillement, à son rythme.

Nora continue la construction de sa maison, et à flirter avec son architecte sans l’accepter. Pendant longtemps, elle fut l’un des personnages que je trouvais des plus barbants dans la série, mais il faut bien dire qu’elle est définitivement bien plus charmante quand on l’utilise avec humour. Cela avait déjà était démontré dans les saisons passées, mais sa relation avec Roger vient confirmer ce fait. Leur duo fonctionne très bien.

Un épisode qui possède sa petite dose d’humour et se révèle plaisant à suivre. Le principal défaut est presque de rester un peu trop sobre, alors qu’il y avait potentiel à aller plus loin.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire