Brothers & Sisters - Zen & the Art of Making Mole (4.06)

Brothers & Sisters – Last Tango in Pasadena (4.05)

Toute la famille Walker, à l’exception de Nora, est charmée par Luc Laurent, le petit ami fraichement débarqué de France de Sarah. Cette dernière le laisse chez sa mère, alors qu’elle doit annoncer à ses enfants, de retour de voyage, que leur tante Kitty est malade. Robert fait par ailleurs une surprise à sa femme, alors que Kevin et Scotty ont une nouvelle dispute au sujet de l’hypothétique bébé.

Kitty est fatiguée que toutes les conversations tournent autour de son cancer, et Luc arrive au bon moment pour faire diversion. Admiration de sa plastique, de ses talents de nageur, cuisinier et danseur au menu chez les Walker qui tombent tous sous le charme du french de Sarah, sauf Nora.

Luc met donc un peu de fun et d’humour dans la maisonnée, mais il ne faudrait pas qu’on use trop de son côté playboy français au risque de vite usé le potentiel du monsieur, qui va avoir, sans aucun doute, besoin d’un développement plus poussé, pour aller au-delà de l’aspect superficiel du personnage. Pour le moment, en tout cas, ça roule.

De même que chez Robert et Kitty. Le couple est de nouveau en osmose, et notre politicien préféré ne sait pas faire les choses à moitié. Faisant croire à sa seconde moitié à une soirée bourrée d’hommes politiques, il l’emmène avec l’hélicoptère sur un toit pour un diner en tête à tête et feux d’artifices pour bouquet final. Robert ne connaît pas la demi-mesure, c’est pour cela qu’on l’aime! Entre nous, ils sont quand même sacrément mignons, et c’est plus que plaisant de les voir de nouveau heureux, même si le bonheur est entaché par la maladie.

Ce n’est, par contre, pas l’osmose total entre Scotty et Kevin, qui vont, pour notre bien à tous, enfin arriver au bout de leur dispute « bébé » après que le cuisinier ait trouvé une solution, en la personne d’une certaine Michelle, amie du couple, qui se transforme en mère porteuse.

Tout est bien qui finit bien chez les Walker, avec cet épisode surtout rempli de bonne humeur, de quelques disputes franches et donc de beaucoup de sentiments. Le cocktail est assez bien dosé.

Brothers & Sisters – Zen & the Art of Making Mole (4.06)

Un intrus chez les Walker ? Mais, non, c’est juste Tommy venu rendre visite à sa sœur Kitty. Luc chez Nora ? Eh oui, le beau français de Sarah n’est pas encore le petit ami officiel, et elle ne sait trop comment officialiser une relation qui n’en est pas une à proprement parler. Et pendant ce temps, l’oubliable Ryan fouine dans les tiroirs d’Holly à Ojai Food.

Tommy, le revenant est de retour. Mais juste le temps d’un épisode, pour qu’on puisse le remettre dans le droit chemin. Il y a une chose de bien avec le fait que le frangin ne vive pas en Californie. Quand il est de passage, on s’intéresse à lui, et il fait un peu tout son quota habituel que s’il était présent à temps complet.

La vie de Tommy est toujours un joli bordel. L’homme recherche toujours la paix intérieure à l’aide d’un régime végétalien et de méditation. Et cela se fait au prix fort : Julia ne veut plus qu’il voie Elisabeth. Le bon point, c’est qu’il comprend la réaction de sa femme, le mauvais, c’est qu’il faut que Kitty lui démontre que, quoiqu’il se soit passé, sa fille a besoin d’avoir un père.

Enfin, Tommy apporte avec lui la tradition d’un repas qui se finit mal. Certes, en ce moment, chez les Walker, les ennuis sont à l’échelle du couple, ce qui fait que cela ne vire pas à la dispute générale, mais plombe bien l’ambiance. Suffisamment pour décoincer la situation de crise de Scotty et Kevin, suite au refus de Michelle de signer le contrat. L’avocat avait raison sur toute la ligne, et j’avouais que je trouvais plutôt judicieux de conclure l’histoire ainsi. Mais ce ne sera pas le cas, Kevin allant de nouveau parler à Michelle. Et hop, c’est reparti pour un tour!

Et, alors que Tommy quitte le foyer familial pour Seattle, le french Luc fait de même pour la maisonnée de Sarah.

Les affaires familiales ont le mérite de progresser, car on ne peut pas en dire autant du business. À Ojai Food, un certain Ryan traine dans les bureaux. Ryan qui ? Franchement, on en oublierait presque son existence, surtout qu’il faut bien dire qu’on ne voit pas trop ce qu’il fabrique avec ce Monsieur York, en plein délire de vengeance. Le père Walker a été méchant, alors il se venge sur les autres, en voulant racheter les parts d’une Holly totalement fauchée (mais pas devenue stupide pour autant). Cette histoire a besoin d’être éclaircie, et rapidos, car pour le moment, elle n’a aucune consistance.

Pas vraiment de Zen Attitude dans cet épisode, mais sûrement l’art de faire compliquer quand on peut faire simple digne de la famille Walker, qui aime les soucis, et qui ne soupçonne pas encore que le business est menacé.