bsg1.jpg
Légère déception cette semaine, il faut dire que j’avais peut-être de trop grosses espérances. L’épisode commence là où le précédent l’avait laissé, c’est-à-dire, à la découverte du vaisseau Cylon. Une équipe d’exploration armée jusqu’aux dents part en expédition à bord de ce vaisseau. Il trouve les lieux tels que Baltar les y a laissés. Mais voilà, les Cylons à bord ne sont pas morts. Ils vont donc être mis en quarantaine. Pendant ce temps, Gaius est interrogé, d’abord sur un ton amical, il avoue sa faute, il savait pour l’appareil humain. Ce qui va le mener à un interrogatoire en règle mené par la Cyblonde number 3. Ce coup-ci c’est torture et autres réjouissances au programme.

À bord du Galactica, tous les membres de l’équipe d’exploration sont mis en quarantaine. Le virus se révélant bénin pour l’Homme, ils sont relâchés, sauf Athena, normale, c’est une Cylon. Le virus n’est rien d’autre qu’un truc, genre rhume, rien de grave, mais pas pour les cylons. Après avoir interrogé un des prisonniers faits durant leur petit voyage, ils apprennent que d’une part Baltar est en vie, et que d’autre part, si personne n’était venu pour sauver le gang de Cylons à la dérive c’est parce qu’ils n’ont pas de remède. Du coup Apollo sort son petit rire sadique et heureux de lui raconte comment ils pourraient ce débarrasser de l’ennemi sans trop se fatiguer. Le plan est simple, exécuter un cylon malade à proximité d’un resurrection ship. Un petit génocide qui ne semble pas le déranger, et d’ailleurs la présidente est plutôt d’accord. Mais voilà, le Cylon Lover, Helo, lui n’est pas moralement ok avec le fait d’exterminer une race, car lui les voit comme une race à part, normale, il en a épousé une.

Pas grave, ce n’est pas la morale qui va arrêter le pouvoir décisionnaire, enfin pour cette fois en tout cas, ce qui parait des plus surprenant. Le plan est mis en route, Helo se rebelle et se débrouille pour tuer les captifs avant que le vaisseau ne soit à portée. L’histoire se clôture ainsi, Adama déclarant à Roslin qu’il n’y aurait pas d’enquête, il faut sire que les arguments de Helo l’avaient un peu convaincu.

Les humains sont sur la bonne voie, mais les Cylons aussi. L’épisode est un peu décevant, pas sur sa réalisation, mais sur le côté prévisible de l’intrigue, et aussi, sur le fait que les cylons captifs sont mal exploités, ils ne servent pas à grand-chose.

C’est un peu éclipsé, voir totalement, mais Starbuck semble avoir repris le droit chemin, pour ce que l’on sait, et Tigh est aux abonnés absents. Le côté plutôt positif est de voir Helo faire autre chose que de la figuration.