bsg4.jpg
Un épisode énorme. Voilà tout ce que je peux dire sans révéler quoi que ce soit, alors les allergique aux spoilers, oust. L’épisode commence sur la disparition du personnage d’Ellen. En fait j’avais parié sur elle ou Callie. D’un autre côté, c’est 2 personnages que j’aime bien et donc dans tout les cas j’allais être perdant. Un mort qui vous tire les larmes, un suicide inévitable qui va ruiner le colonel, ce dernier, héros oublié de la libération alors que la guerre n’est pas encore finit, est partie pour se broyer du noir et de l’amertume en grande quantité. C’est surement le personnage qui sort le plus meurtri de ces quatre mois d’occupation hostile, l’avenir nous dira comment il va s’en sortir. Dans le même cas, Kara se voit retirer son enfant, qui n’était pas le sien, mais la douleur est bien présente. Victime de la maladie de Leoben, il est taré ce cylon, quatre mois coupé du monde et à peine libéré, la voilà séparé de sa dernière source d’espoir. Elle va surement nous refaire une de ses déprimes autodestructives qu’elle pratiquait si fréquemment, sauf que cette fois Anders sera peut-être la pour l’aidé.

Le reste de l’épisode est violence, ENORME bataille spatiale qui renvoie les plus grosses batailles de spatiales de SG-1 au jardin d’enfant. Ça ne se décrit pas (le Galactica entrant dans l’atmosphère en feu, le Pégasus face à 3 vaisseau mères Cylons), ça se regarde, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Le résultat est la perte du Pégasus, lui où le Galactica, il fut assez facile de deviner, on connaît le nom de la série. La présidente ne perd pas le nord et décide que pour partir elle prendrait SON vaisseau, non mais oh ! On arrête les conneries 2 secondes et on lui rend son Colonial One. Gaïus voulais mourir mais Gaëta l’a vu autrement et le laisse partir pour qu’il sauve le reste de l’humanité. Un plan qui réussit, car Numéro 3 n’ira pas faire tout exploser, non, Gaïus trouve le bébé de Sharon, elle le tient alors dans ses bras comme dit dans la prophétie, va-t-elle trouver l’amour ? Ce que ce dernier va devenir on ne le sait pas, en fait on ne sait pas si il rejoint la flotte. Ce qu’on sait c’est que la Présidente apprend la mort de Maya et donc la disparition du bébé. Pour finir, Adama est porté en héros, se rase la moustache de nouveau et contemple son vaisseau de nouveau plein de vie.

De mémoire, il eu rarement d’épisode aussi intense, même prévenu vous allez vous en souvenir longtemps.

To be continued… A venir : la présidente de nouveau investie du titre que je ne lui ai jamais enlevé et les collabos sur le banc des accusés.