bsgmaelstrom.jpg
Un spécial Starbuck cette semaine, mais aussi un épisode qui se devrait d’être majeure pour la série, seulement, l’impact attendu a quelque peu été atténué par le concept de l’épisode et son déroulement. Si vous suivez un peu l’actualité de la série en dehors de Critictoo, vous devez savoir que Katee Sackhoff avait parlé de quitter la série, et bien c’est chose faite, enfin on n’en est pas sure quand même.

Starbuck comme à halluciner. Elle voit un raider Cylon là où personne d’autre ne le voit, même la caméra de son Viper. Elle a des rêves également. Sans parler qu’elle a des visions pleinement éveillées. Elle perd la boule en quelque sorte. Une chose qui ne s’arrange pas avec son histoire de destinée et les paroles évangéliques de Leoben qui ne cesse de lui revenir en mémoire.

Je tiens à le préciser, mais ce « Starbuck episode » est garantie « alcohol free ». En gros, pour une fois, elle a des soucis et ne les règle pas en les noyant dans toute la vinasse qui lui tombe sous la main. Un plus indéniable, car pour une fois depuis longtemps, Starbuck va se montrer supportable et presque attachante. On va alors découvrir lors de ses hallucinations, qu’elle est devenue ce qu’elle est aujourd’hui à cause de sa mère abusive qui la maltraitait physiquement, mais surtout psychologiquement. Mais ce qui hante le plus Kara, c’est que sa mère est morte et qu’elle n’a pas eu le courage de revenir la voir avant qu’il ne soit trop tard, perdant ainsi l’occasion de peut-être faire la paix et la pardonner.

Un épisode qui avait pour but de redonner l’humanité perdue du personnage, mais aussi une dernière chance de nous montrer ce qui l’a fait devenir ce qu’elle est/était. Trop tard peut-être, car on en était arrivé à presque la détester. L’effort n’est peut-être pas vain, mais loin d’être à la hauteur du personnage. On ne l’aimait peut-être plus comme avant, mais Starbuck était une partie de l’âme de la série, et son départ aurait dû être à sa hauteur. On aurait espéré qu’elle se sacrifie pour sauver le Galactica et en emmenant avec elle un maximum de Cylons, le tout dans une explosion monumentale accompagné d’une musique qui donne des frissons. Non, pour simplifier, elle va exploser, certes, mais seule dans son cockpit poursuivant un Raider Cylon invisible et seulement après avoir pardonnée en songe à sa mère. Ça frôle l’ennui. La scène manque d’intensité et surtout d’utilité. Pour le côté émotion, Edward James Olmos va presque parvenir à nous tirer une larme, mais nous sommes encore sous le choc, pensant très fort « Quoi, C’est tout ?? »

Alors Starbuck n’est plus là, à moins bien sûr que ce soit une Cylon, l’une des fameux « Final Five ». Dans ces cas-là, oui, peut-être que cette histoire de destinée avait un but autre que nous mener en bateau. Peut-être qu’elle est vraiment morte, et dans ce cas sa destinée n’a aucun sens. L’avenir nous le dira, la saison se termine dans trois épisodes.