bsg1.jpg
Alors qu’il est maintenant en prison, Baltar va tenter de se suicider et est sauvé de peu par Gaeta. La présidente veut qu’il soit en forme pour être interrogé. Avec l’aide du colonel Tigh, elle va tenter de le faire parler, mais sans succès, l’amiral Adama va alors proposer une autre méthode, chimique cette fois-ci. Ils vont alors apprendre les superstitions de Gaius, les « final five », son doute sur sa réelle nature…

Baltar a toujours été le personnage que je trouvais le plus intéressant. Sans cesse en conflit avec lui-même, sa vision propre de ses agissements, sa façon de tenter de se faire pardonner des choses pour lesquelles il nie être responsable. Bref, un personnage complexe qui dans cet épisode va se montrer à la hauteur de mes attentes. Le plus intéressant c’est que maintenant les autres connaissent un peu plus ses actes, et même si nous savons qu’il a le plus souvent été manipulé, eux pensent qu’il est coupable, mais est persuadé du contraire. Un peu compliqué à suivre certes, mais c’est du la richesse du personnage.

Malheureusement, l’épisode contient une seconde storyline, celle qui nous a un peu pourrie l’avant mi-saison, Appollo/Starbuck. Seulement, cette fois, il semble que Lee ait compris son erreur et après quelques cuites, prend enfin sa décision, rester avec Dee, car, comme nous l’avons déjà remarqué, bien avant lui, elle lui est plus bénéfique que Starbuck. Suite à ça, peut-on espérer que ce soit définitivement fini de cette histoire d’amourette, espérons-le.

La semaine prochaine, pas d’épisode, il faudra attendre une semaine de plus. L’épisode traitera du procès de Baltar, ou en tout cas, de sa faisabilité.