bsg2.jpg
Suite à la semaine dernière, voilà les hommes du Galactica en train de faire le plein de bouffe. Gallen, dit le Chief, va, on ne sait pas trop comment, partir se balader et tomber sur un temple qui peut, en théorie, leur révéler l’endroit où se trouve la Terre. Souvenez-vous la pression insoutenable de la saison dernière suite à cet épisode énorme appelé « Pégasus », qui se terminait par une scène dans laquelle le Pégasus et le Galactica lançaient ses Vipers pour attaquer l’autre. Un suspens énorme qui veut se répéter cette saison avec un final dans lequel le Galactica sort une nouvelle fois les armes, mais nucléaire cette fois, au risque d’exterminer la moitié du casting principal. Malheureusement, la tension n’est pas au même niveau que la dernière fois, désamorcée par 2 problèmes que la série se traine depuis quelques épisodes. Le premier, la relation Lee/Kara/Sam qui tourne en rond et franchement, ne m’intéresse pas. Le second, les Cylons, et surtout la façon dont ils sont mis en scène et le manque certain de clarté, ou plutôt la présence trop importante de non-dit qui nous laisse, spectateur, agacé plus que captivé.

L’épisode est plutôt bon. Revoir Tyrol et Anders revenir sur le devant de la scène est assez sympa, surtout pour le Chief. Le bébé de Sharon revient sur le tapis, mais il est fort à parier que ça prendra une place importante dans la suite, alors que là c’est secondaire. Kara finit dans les choux, et sa fait des vacances. On a envie avec impatience de voir la suite, surtout quand on se souvient de l’énormité de l’épisode 4 de cette saison, malheureusement, l’année dernière, à la mi-saison j’avais hurlé un gros Noooooooooooooooonnnn, alors que cette fois je l’ai contenu. Espérons que le retour, le 21 janvier prochain se fasse en grande pompe et que la série retrouve de sa superbe. Elle n’est pas moins bonne, elle à juste été trop excellente à un moment, il est alors difficile de lui pardonner certaines faiblesses.