bsgep14.jpg
Alors que je m’attendais à voir un épisode traitant de l’intérêt de faire un procès à Baltar, cette question n’est présente que dans une scène. Comme la saison dernière, arrivé à ce stade, proche de la fin, mais pas encore assez, on a le droit à un épisode centré sur un personnage. Helo est responsable de la gestion des malades venus consulter un médecin à bord du Galactica. Le Docteur Robert, un civil, est alors accusé par les Saggitarons, de meurtre. Ces derniers ne croient pas en la médecine. Entre les questions d’éthique, de religion, de racisme et d’intégration, l’épisode est chargé en thèmes.

Les scénaristes ont toujours plus ou moins eu des difficultés avec le personnage d’Helo depuis son retour de Caprica. Son mariage avec Sharon a fait de lui un semi-paria. Mais Helo a toujours été l’un ou peut-être le dernier porteur de la morale. Dès lors, beaucoup voit en lui un faible, quand il n’y voit pas de la traitrise. L’épisode va permettre de clarifier sa position à bord du Galactica.

Bien sur, tout ceci n’apporte rien à l’intrigue principale de la série. Numéro 6 Caprica a le droit à une scène avec Sharon. La présidente et son premier ministre ont une petite discussion sur Baltar. Le reste de l’équipage semble passer son temps au bar. Le temps est stoppé alors qu’une intrigue secondaire aurait permis d’étoffer, de rendre plus captivant l’épisode. Bref, Helo s’en sort bien, mais pour peu que le personnage nous ennuie, l’épisode risque d’être pénible. Il est fort à parier que d’autres épisodes de ce style apparaissent avant le final. La saison prochaine sera peut-être de 13 épisodes, et a mon avis, ce serait une bonne chose, car, bien que cet épisode ne soit pas mauvais, je préfèrerais avoir une intrigue principale mieux gérée, et surtout qu’elle ne soit pas mise entre parenthèses de façon aussi régulière.

Helo l’humaniste finira l’épisode en voyant sa position confortée au sein du Galactica, alors espérons qu’il ne sera pas de nouveau mis au rencard.