Autres séries

bunheads 101 Bunheads – Pilot (1.01)

Mardi 12 juin 2012 à 9:41 | 11 commentaires | | | |

Bunheads – Pilot (1.01)

 Bunheads – Pilot (1.01) Bunheads – Pilot (1.01)par .

Michelle est danseuse à Las Vegas qui tente de donner une nouvelle orientation à sa carrière. Après une audition qui se passe mal, elle accepte le rendez-vous de son admirateur Hubbell qui la demande en mariage. Pris dans l’instant, elle dit oui et se retrouve alors à Paradise, une petite ville cotière dormante où il n’y a pas de cinéma, mais une école de danse tenue par sa belle-mère.

Amy Sherman-Palladino, la créatrice de Gilmore Girls, est de retour sur le petit écran avec une nouvelle dramédie, cette fois-ci sur ABC Family.

publicite

Avec Bunheads, la créatrice-scénariste tente sans trop le dissimuler de retourner à ce qui a fait son succès, soit dans la série sentimentale qui prend place dans une petite ville où tout le monde se connaît.

Sutton Foster, star de Broadway, incarne alors Michelle, une danseuse à Las Vegas qui rêve de plus. La vie étant ce qu’elle est, elle a pris quelques tournants qui l’ont conduit dans une impasse dont elle aimerait se sortir. Hubbell, un fervent admirateur, se présente de nouveau à elle avec une demande imprévue : il veut l’épouser. De fil en aiguille scénaristique, c’est ce qui va se passer et voilà comment elle se retrouve du jour au lendemain à Paradise !

C’est un petit peu poussif, à l’image de la conclusion. Il est donc évident que Palladino avait en tête son héroïne, ainsi que la fameuse petite ville côtière dans laquelle elle va devoir trouver sa place, mais que, pour le reste, il allait falloir un peu tirer sur la corde pour que cela passe. Ce premier épisode annonce aussi une série un peu trop pauvre sur le point visuel ; on peut espérer que cela s’améliore par la suite.

Le pilote de Bunheads est assez énergique pour que cela ne dérange pas trop. Le débit de parole est aussi suffisamment contrôlé, malgré quelques égarements, pour éviter que Michelle nous renvoie trop à l’ancienne héroïne de Palladino. Il reste quand même difficile de faire l’impasse sur quelques ressemblances avec Gilmore Girls, ne serait-ce par une ambiance musicale un peu trop similaire.

Paradise est donc une petite ville où tout le monde se connaît, sans cinéma, et avec une école de danse. C’est cette dernière qui est au cœur du récit et qui est menée par Fanny, la belle-mère de Michelle (jouée par Kelly Bishop). C’est aussi là que quelques jeunes danseuses nous sont présentées. De cette façon, Bunheads va au-delà de la simple relation belle-fille/belle-mère qu’elle amorce, elle utilise la danse pour créer une connexion entre trois générations de femmes. Elles ne sont pas liées par les liens du sang, mais par une passion commune – ou en tout cas, par cette activité pour les adolescentes qui ne sont pas toutes destinées à suivre cette voie professionnelle.

Enfin, malgré quelques faux pas, le pilote de Bunheads reste agréable à suivre, grâce à un bon rythme, quelques échanges drôles et des personnages qui sont très rapidement attachants.

Cette critique a été publiée une première fois le 24 mai.

Partager cet article

publicite
  • LaureBS

    Bonjour,
    Comment avez-vous fait pour regarder le pilot, alors qu’il ne sort que le 11 juin ? Est-ce qu’il se trouve quelque part ?
    Parce que je dois avouer que cette série me tente beaucoup, et j’aimerai bien trouver le pilot.

  • http://www.critictoo.com Carole

    ABC Family a mis temporairement en ligne le pilote. Vous devez donc pouvoir le trouver en cherchant.

  • Muriell812

    Fun, fun, fun ! J’ai adoré.

    Le pilote fait la part belle aux personnages féminins et j’ai hâte d’en découvrir plus. Je suis également curieuse de voir si la suite va nous offrir de dignes contreparties masculines.

  • Cilou

    Etant une fan inconditionnelle de Gilmore Girls je vais peût être jetter un coup d’oeil mais j’avoue que le « Pitch » ne me tente pas vraiment. Amy SP est pour moi une des meilleures scénaristes de série.
    J’espère toujours une autre collaboration entre Lauren Graham et Amy Sherman-Palladino (sur un grande netwok).Ce binôme là était vaiment magique.

  • Baiken

    Je ne peux pas passer à coté ! la créatrice de gilmore chavire mon coeur ! jamais j’aurais cru la revoir !

    quel come back !

  • regdid

    Les fondus enchainés musicaux et Kelly Bishop qui passe de mère et grand mère à belle mère, voilà bien en effet GG-like… Reste à savoir si on aura le meilleur (les premières saison de GG) ou le pire (les deux voire trois dernières avant son départ) d’Amy SP… A suivre.

  • Sylas

    J’adore !! C’est Gilmore Girls avec de la danse, ni plus ni moins.

  • Cilou

    @regdid, j’ai bien aimé la saison 5 de GG.Par contre la la saison 6 était moyenne c’est vrai et la 7 je n’en parla même pas.Il y a clairement deux périodes dans cette série. La période magique avec Amy Sherman-Palldino à l’écriture et parfois à la réalisation et la période sans ASP.
    Je n’étais pas une grande fan du couple Lorelai /Christopher.

  • nina

    Punaise, je viens juste de réaliser que celle qui tient le rôle de la belle mère est l’actrice qui jouait la mère dans GG…Pourquoi elle a pas pris Lauren Graham pour le rôle principale la Sherman P, là j’aurais surement aimé le pilote, alors que franchement, j’ai trouvé ce premier episode un peu trop tiré par les cheveux.

  • cilou

    Je viens enfin de terminer l’épisode. J’ai passé un bon moment mais nous sommes quand même très loin de la qualité de GG. Je dois reconnaître qu’une fois encore Amy Sherman-Palladino à trouvé une actrice qui colle parfaitement au rôle. Elle a le don pour ça.
    Sutton Foster s’en sort plus que bien. On a toutefois l’impression de voir Lorelai Gilmore , les personnages se ressemblent beaucoup quand même.
    Il y avait beaucoup de chose à caler dans l’épisode cela se ressent et ça altère quelque peu les émotions.
    La fin perso je ne m’y attendais pas.
    Je vais persévérer car je sais de quoi ASP est capable .

  • Pingback: Bunheads : Welcome to Paradise (début saison 1) | Critiques et actu des séries TV américaines et anglaises sur Critictoo

49 queries. 0,871 seconds.